Ryan Pulock une cible pour Bergevin ?

Ryan Pulock une cible pour Bergevin ?

La toujours très attendue chronique 31 Thoughts est fraîchement publiée et on peut y lire quelques informations intéressantes en ce qui concerne notamment le Tricolore.

Elliotte Friedman, son auteur, rapporte d’entrée de jeu que la pression est très intense envers la direction des Rangers de New York et des Canadiens de Montréal actuellement, alors que les deux équipes originales connaissent des difficultés en ce début de campagne, jusque-là, rien de bien étonnant… #CapitaineÉvidence

Enchaînant sur le dossier des transactions, Friedman parle des Islanders de New York qui sont en mode « gagner maintenant » et qui possèdent un défenseur prometteur qui n’a toujours pas joué un seul match cette saison, même s’il est avec la formation ; son nom : Ryan Pulock. Ce dernier pourrait servir d’appât à une transaction pour aider l’équipe à s’améliorer, lui qui a tout de même été protégé par les Isles lors du repêchage d’expansion. Un autre défenseur qui fait parler est Connor Murphy, des Blackhawks de Chicago. Ce dernier a été laissé de côté à deux reprises et il patrouille la troisième paire défensive de son équipe. À Buffalo, le nom de Sam Reinhart circule et le jeune attaquant pourrait se retrouver sous d’autres cieux. Pour lire le reste de la chronique : 31 Thoughts

À la lecture des infos sur Ryan Pulock, il est permis de se demander si le jeune défenseur ne pourrait pas être une belle cible pour le Tricolore. Pulock est droitier, il mesure 6 pieds 2 pouces, pèse 214 livres et a été repêché au 15e rang au total lors du repêchage 2013 de la LNH. Il a connu beaucoup de succès dans la WHL et son jeu offensif s’est poursuivi une fois gradué dans la Ligue américaine de hockey, ce qui n’est pas banal tout de même. Même si son coup de patin n’est pas fameux, il fait une bonne première passe et possède un bon lancer, ce qui lui permettrait de faire mieux que Benn, Davidson et Morrow, peut-être patrouiller une deuxième unité d’avantage numérique et passer une quinzaine de minutes par match sur la glace. Il a disputé seulement 16 parties en carrière dans la LNH, même s’il est âgé de 23 ans déjà, mais le talent est tout de même présent. Actuellement, outre Jeff Petry et Shea Weber, Montréal ne dispose pas d’arrière droitier capable d’effectuer une bonne relance sur la troisième paire de défenseurs et la venue de Pulock pourrait être une très bonne option. En fait, le CH n’a que Mete pour faire la même chose sur le flanc gauche, c’est dire à quel point ça ne va pas bien. Évidemment, tout dépend du prix, mais si le fit est là, Bergevin doit tenter le coup avec Pulock, car en ce moment, rien ne va plus en défensive chez le CH, pourquoi ne pas essayer ?

PLUS DE NOUVELLES