Rumeurs : ça brasse dans les coulisses d’Edmonton

Quatre gains seulement lors de leurs 10 derniers duels, 10 victoires en 26 matchs. Ce n’est certes pas les statistiques d’une formation aspirante aux grands honneurs, mais c’est tout de même ça la réalité des Oilers d’Edmonton. Ce mauvais rendement doit tomber sur la faute de qui au juste? Surement pas sur le dos très large du capitaine, qui performe encore à la hauteur de son grand talent.

Le Jésus d’Edmonton figure dans une classe à part et ses statistiques le démontrent parfaitement. Au mois de novembre, il a tout détruit sur son passage. Il a repris le siège du conducteur. Le meilleur, c’est lui! Mais son équipe en arrache puisque Cam Talbot est retombée sur terre et ne garde plus les filets sur la tête. À noter qu’il figure actuellement sur la liste des éclopés (depuis le 28 novembre).

À partir de là, sans m’attarder sur McDavid, son patron, Peter Chiarelli, doit prendre les mêmes pilules que prenait Marc Bergevin – il n’y a pas longtemps. Le D.G. de cette formation devenu en un claquement de doigt moribonde, ne semble pas lâcher son cellulaire afin de peut-être dénicher un gardien pour bien bloquer sa cage. Exécuter un mouvement pour un gardien, bouger des joueurs de profondeur comme Khaira ou Slepyshev et tenter d’ajouter un pion comme Ian Cole sur l’échiquier. Tout ça est sur le bureau du boss.

Cole n’est pas un défenseur de premier plan, mais Jim Rutherford semble demander un prix ressemblant à un défenseur top-3. Chiarelli n’est pas prêt à payer le prix afin de l’ajouter à sa recette. Puisqu’il est question de rumeurs, la priorité du GM des Oilers ne semble pas être de déplacer Ryan Nugent-Hopkins. Il ne souhaite fort probablement pas répéter quelques erreurs du passé.

Est-ce que la prochaine destination d’Antti Niemi pourrait être Edmonton? On jase là…

PLUS DE NOUVELLES