Rocket : la séquence de 12 matchs avec un point prend fin

Le Rocket de Laval avait gagné 11 de ses 12 derniers matchs (23 points sur une possibilité de 24) avant le rencontre de ce soir face au Heat de Stockton. L’équipe avait la chance de mettre la table pour l’arrivée de Caufield, vendredi, avec une 13e victoire en 14 matchs.

Dès la première période, Yannick Veilleux a maintenu sa nouvelle tradition du Centre Bell contre le club-école des Flames – en inscrivant un but. Il s’agit de son troisième lors des trois dernières rencontres. Par contre, Stockton contrôle le rythme.

Adam Ruzicka connaît présentement sa meilleure saison dans la Ligue américaine et il inscrit quant à lui son deuxième but en deux matchs lors du premier vingt. Par contre, le travail des arbitres fait réagir. Voyez ci-dessous l’analyse de la situation par Anthony Marcotte, qui est loin d’être satisfait et qui qualifie leur soirée de travail de pitoyable. 

Un point positif? Michael McNiven connaît un excellent match. Il multiplie les arrêts, demeure calme et limite les menaces du Heat.

Revenant aux arbitres. Après deux périodes, le Rocket a passé le quart du match (10 minutes) en désavantage numérique. Malgré tout, les hommes de Joël Bouchard s’en sortent bien avec une égalité de 1 à 1 après 40 minutes de jeu, ayant également limité Stockton à 18 lancers.

En troisième période, le Rocket sort fort et obtient plusieurs chances de marquer. Or, McNiven ne peut pas tout faire.

L’ancien de l’équipe Byron Froese vient hanter l’équipe en lui coupant le souffle avec un tir réussi d’un angle presque inexistant. 4e but de la saison pour le centre de 30 ans, et le Heat a l’avance avec 3 minutes à faire à la rencontre.

Bouchard organise ses troupes, retire McNiven du match, mais le Heat fait 3-1 dans un filet désert.

Il s’agit ainsi de la première défaite du Rocket en temps réglementaire depuis 13 matchs. Il s’agit aussi de la première défaite de la saison de Laval en 7 affrontements contre le Heat.

PLUS DE NOUVELLES