Rien d’imminent à venir sur le marché des transactions

Pour une rare fois dans la LNH, la première grosse transaction a été effectuée très tôt au courant de la saison. Si l’on a été habitué à des dossiers qui s’étalent tout au long de la campagne et qui n’aboutissent pas tous, le fait que celui de Matt Duchene se soit étiré jusqu’à cette saison nous a donné une belle et monstrueuse transaction à se mettre sur la dent.

Il est intéressant de spéculer quant à l’après-Duchene sur le marché des transactions, même si toujours rien d’imminent n’est anticipé.

En fait, pour une première fois depuis longtemps, aucun joueur d’impact n’a été placé officiellement (de façon directe ou indirecte) sur le marché des transactions.

The Hockey News a d’ailleurs fait le palmarès des joueurs les plus susceptibles de changer d’équipe suite à la transaction à trois équipes de cette semaine, et on n’y compte rien d’impressionnant.

Le plus gros nom est celui d’Evander Kane, qui demeure un point d’interrogation en raison de ses performances de qualité à Buffalo. Malgré tout, les circonstances font de lui l’option #1 sur le marché, et les Sabres pourraient bénéficier de ses 9 buts et 6 passes en 15 matchs pour transiger ses services lorsque sa valeur est au plus haut.

Tout dépend de la position de Jason Botterill quant à lui. Le voit-il comme un futur membre du noyau de son équipe?

Mon collègue Jeff Drouin en a d’ailleurs parlé ce matin. 

Frank Seravalli ajoute les noms de James Neal et Mike Green à son top 10, alors que c’est Alex Galchenyuk qui vient au dixième rang.

Plusieurs noms de qualité se retrouvent sur la liste, et Jarred Clinton se permet même d’ajouter ceux de John Tavares, Joe Thornton et James Van Riemsdyk à celle-ci.

Toutefois, bien franchement, peut-on affirmer de l’un de ces joueurs qu’il est réellement magasiné avec effort par ses dirigeants? Je ne crois pas, non.

Pour ce qui est des équipes intéressées à conclure une transaction, deux noms reviennent beaucoup : ceux des Rangers de New York et des Bruins de Boston.

Bob McKenzie a confirmé l’intérêt qu’avaient les Rangers pour un attaquant, s’étant informés du prix demandé dans le derby Matt Duchene, et que l’infirmerie pleine des Bruins allait potentiellement les forcer à bouger. Selon lui, Don Sweeney veut conclure une transaction pour bonifier son groupe d’attaquants.

McKenzie parle des Rangers et des Canadiens comme étant des équipes qui ont beaucoup fait jaser, mais qui se sont tranquillement redressé et ne causent plus autant de conversations dans les coulisses de la ligue. Comme je l’ai mentionné plus tôt, Jeff Gorton était intéressé à faire l’acquisition de Matt Duchene, mais n’a jamais plié pour céder la pièce principale demandée par Joe Sakic, Brady Skjei.

Du côté des Bruins, on veut clairement ajouter un attaquant de qualité à son groupe en raison des blessures à David Krejci, Brad Marchand et David Backes, et croit toujours que sa brigade défensive a besoin d’un petit support.

Le sentiment d’urgence n’est en aucun cas présent, cependant, alors que le directeur général n’a même pas pu observer le réel impact de son équipe lorsqu’elle est en santé. Donc dans un sens, il veut bouger, mais de l’autre, il demeure conservateur.

PLUS DE NOUVELLES