Repêchage : voici comment la conclusion de la bataille de l’Alberta affecte le Canadien

En vue des deux prochains repêchages, le Canadien a accumulé plusieurs choix via plusieurs transactions. Du lot, cette année, Kent Hughes a envoyé Tyler Toffoli à Calgary (où il n’a pas été un facteur déterminant) et il a transigé le défenseur Brett Kulak aux Oilers.

Par la force des choses, la bataille de l’Alberta a affecté les deux transactions, qui impliquent des choix de 2022. Après tout, le fait de voir les Oilers passer en troisième ronde et de voir les Flames tomber au combat change la donne.

(Crédit: CapFriendly)

Parce que les Flames ont gagné leur division, ils repêcheront plus loin parmi les clubs qui ont été éliminés lors des deux premières rondes des séries. Mais par contre, le fait de ne pas faire partie du carré d’as les empêche de repêcher parmi les positions 29 à 32.

Mon collègue Maxime Truman l’expliquait ce matin : les champions de division (Panthers, Avalanche, Hurricanes et Flames, dans l’ordre) qui ne sont pas du carré d’as repêchent plus loin que les autres. Les Panthers ont perdu en deuxième ronde et ils repêcheront assurément après Calgary puisque des quatre champions de division, Calgary a la pire fiche.

C’est donc maximum au 27e rang que les Flames repêcheront. Ils pourraient monter au 26e ou au 25e rang si les Hurricanes ou l’Avalanche l’échappent, mais les deux clubs mènent 3-2 en ce moment.

Repêcher 27e est mieux que 29e et plus. C’est un brin plus facile de repêcher le joueur qu’on veut… et c’est plus facile si la direction décide de monter de quelques rangs on the fly.

Cela affecte aussi le Canadien parce que les Oilers se rapprochent de la Coupe Stanley. Et si les Oilers se rendent en finale, le choix de deuxième ronde des Oilers sera envoyé au Canadien en 2023 et non en 2022.

J’en avais parlé ici.

On est donc un peu plus éclairés par rapport à ce qui attend le CH, mais il reste encore quelques détails à régler avant d’avoir les choix officiels.

Parmi les dossiers qui sont moins prioritaires, on note que le Canadien compte sur plusieurs choix qui ne sont pas encore coulés dans le béton en raison de transactions avec des clubs encore en vie. Le CH, en 2022, possède :

  • Le choix de troisième tour des Hurricanes (offre hostile au performant Jesperi Kotkaniemi).
  • Le choix de quatrième tour des Rangers (choix obtenu des Panthers dans la transaction Ben Chiarot).
  • Le choix de quatrième tour du Lightning (échange de choix au repêchage 2021).
  • Le choix de septième tour des Blues (transaction Jake Allen).

Ce ne sont pas des dossiers qui vont empêcher Kent Hughes de dormir la nuit, mais on ne sait pas encore exactement où le CH va repêcher au cours du prochain encan pour tous les choix. Mais au moins, on sait qu’il repêchera au premier rang au total.

Malgré tout, la victoire des Oilers est une bonne nouvelle puisque ça affecte en bien le choix de premier tour des Flames.

En rafale

– Exclusif : Tony Marinaro sera dans vos oreilles l’an prochain au 91.9 Sports.

– Belle pensée du CH.

– Triste anniversaire.

– Ça sent le déménagement à plein nez, et ce, malgré les paroles officielles.

– Bonne nouvelle.

– Constat intéressant.

– Triste nouvelle.

https://twitter.com/Canucks/status/1530223352035495936

– Pour les amateurs des séries.

– Qui mordra à l’hameçon?

PLUS DE NOUVELLES