Repêchage : la LNH veut apporter trois changements à la loterie

La LNH a une loterie (en lien avec le repêchage) qui ne fait pas l’unanimité et ne récompense pas systématiquement les pires équipes. Certains clubs, comme les Red Wings, peuvent glisser de trois rangs alors qu’ils devaient repêcher au premier rang au total.

Mais c’est sur le point de changer.

Selon Chris Johnston, la LNH a proposé trois changements qui pourraient être appliqués dès 2022 (ou même 2021 pour un d’entre eux) s’ils devaient être acceptés. Le but du jeu? Réduire le facteur chance dans la loterie.

Les voici.

1. La LNH veut limiter les équipes à deux premiers choix au total maximum en cinq ans. Ce ne serait pas rétroactif, mais bien en vigueur dès 2022.

Ainsi, les chances de voir un peu plus de diversité dans la distribution des espoirs seraient plus importantes.

Et ce, même si les Oilers et le club qui signera Taylor Hall à long terme chialeront.

2. Dès 2021, la LNH voudrait qu’un saut de 10 positions au maximum soit possible. Ainsi, l’équipe qui est au 12e rang à partir du bas ne serait pas dans le boulier.

Si le Canadien avait perdu contre les Penguins dans la bulle l’an dernier, sous ce règlement, il n’aurait pas été en mesure de participer à la loterie, donc.

3. Au lieu d’avoir trois équipes pigées au cours de la loterie, il n’y en aurait que deux. C’est donc dire que l’équipe qui a la pire fiche de la LNH ne pourrait pas glisser au quatrième rang ; un choix top-3 serait assuré.

Tout cela fait en sorte, selon Elliotte Friedman, que les chances de voir le repêchage 2021 avoir lieu à temps sont bonnes.

Je ne déteste pas ces idées. Cela ne donne pas un trop gros avantage aux moins bonnes équipes pour vouloir tanker, mais ça enlève le goût aux équipes sur le point de faire les séries de ne pas vouloir se battre pour une place en séries.

À suivre au cours des prochaines semaines, donc.

PLUS DE NOUVELLES