Renaud Lavoie a évalué les chances de voir Carey Price jouer à Seattle en 2021

Jean-Charles Lajoie et Renaud Lavoie livrent à chaque soir vers 18h20 une chronique intitulée La mise en échec. Le but de ces chroniques? Soulever des questionnements (plus larges que l’utilisation de Byron sur le trio de Domi), forcer la discussion, activer le débat et aller ailleurs dans les discussions.

Hier soir, JiC et Renaud se sont penchés sur une question posée par un Internaute : Carey Price pourrait-il être le Marc-André Fleury de Seattle en 2021, une question que plusieurs se posent depuis deux ans?

Renaud a rappelé que beaucoup de choses devaient se passer avant que Carey Price change d’adresse.

« Dans les plans de Marc Bergevin, Carey Price sera à Montréal pour le reste de sa carrière » – Renaud Lavoie

Renaud a surenchéri en indiquant que Marc-André Fleury n’était pas le joueur de concession des Penguins lorsqu’il a été sélectionné par les Golden Knights de Vegas, lors du dernier repêchage d’expansion. Et les Penguins avaient déjà un remplaçant avec le grand club…

À Montréal, c’est l’équipe de Price. À Pittsburgh, c’était celle de Crosby et Malkin.

Ceci dit, les choses peuvent toujours changer rapidement au hockey. Certains facteurs peuvent venir changer la donne.

Price est un gars de l’Ouest…

Il connaît bien la région de Seattle…

Il va souvent voir des matchs des Mariners…

Au final, même si Marc Bergevin a comme plan de garder Price à Montréal jusqu’à ce qu’il accroche ses patins, il se devra en tant que bon gestionnaire d’évaluer tous les scénarios possibles. C’est son rôle et son travail. Il n’aura pas le choix de réfléchir à un scénario X si ce scénario X lui est proposé.

Des offres de transaction, Marc Bergevin en reçoit constamment et certaines le font beaucoup réfléchir.

Présentement, les chances de voir Price aboutir à Seattle en juin 2021 sont environ de 10 % selon Renaud.

Mais si Cayden Primeau poursuit sur son excellente lancée et qu’il est prêt à devenir gardien #1 en 2021-22, Marc Bergevin devra prendre une décision. Price ou Primeau? L’avenir ou le passé?

À noter que Carey Price devrait lever sa clause de non-mouvement pour aboutir à Seattle, que ce soit via repêchage d’expansion ou transaction. Il aura 33 ans en juin 2021 et il possédera encore cinq années de contrat (cap hit de 10,5 millions $).

PLUS DE NOUVELLES