Renaud Lavoie a confié que Carey Price n’allait pas quitter le Canadien

Lors de séquences aussi noires que présentement, de nombreux animateurs et chroniqueurs y vont de sorties (très) émotives. Je me rappelle encore la journée où Tony Marinaro s’est indigné du rendement de Carey Price durant la série de huit défaites en novembre/décembre

Hier, c’est Jean-Charles Lajoie qui a attiré l’attention en insérant Alexis Lafrenière dans sa formation en vue de la prochaine saison.

Pouvez-vous dire à Jean-Charles que le CH n’a que 6,5 % de chances de repêcher Lafrenière ce matin?

Mais bon… Jean-Charles était en grande forme hier soir durant son émission. Il a indiqué que les deux dossiers prioritaires sur le bureau de Marc Bergevin se devaient d’être présentement les prolongations de contrat de Phillip Danault et Brendan Gallagher.

Lajoie n’a pas tort. Bergevin ne doit pas perdre les services de son centre et son ailier droit du premier trio, surtout que Tomas Tatar pourrait quitter…

Mais en même temps, Gallagher et Danault sont encore sous contrat jusqu’en juin 2021. Ils ne peuvent pas signer un nouveau contrat avant au mieux le 1er juillet 2020.

Devant les doutes émis par Yvon Pedneault quant à la capacité comptable de payer Gallagher et Danault à leur juste valeur – ils méritent une hausse salariale significative -, JiC s’est exclamé :

« Il y en aura de l’argent puisque Carey Price s’en va à Seattle à l’été 2021! » – Jean-Charles Lajoie

Quand je vous disais que Jean-Charles était en grande forme hier…

Lajoie a également suggéré d’échanger Tatar d’ici le 24 février, même s’il possède encore une année de contrat, et il espère voir Marc Bergevin obtenir au moins un choix de première ronde en retour de l’attaquant slovaque.

À noter que Renaud Lavoie a tenu à mettre quelque chose au clair un peu plus tard hier soir. Selon lui, Carey Price ne veut pas quitter Montréal et Marc Bergevin ne souhaite pas l’échanger non plus. Semble-t-il que oui, Price (32 ans) veut gagner… mais selon Renaud, il n’a pas l’intention de quitter Montréal pour le faire. Il souhaite gagner ici. Et on peut comprendre que Bergevin paraîtrait mal en échangeant Price et/ou Weber. Il va vivre et/ou mourir avec eux.

« La seule chose que je peux vous dire, c’est que Price ne s’en va nulle part. C’est Price qui ne veut pas s’en aller, et c’est la direction des Canadiens qui ne veut pas l’échanger. Je comprends pourquoi on en parle, mais on perd beaucoup de salive et d’énergie à parler de quelque chose qui n’arrivera pas. N’arrivera pas! » – Renaud Lavoie

De quoi taire la spéculation de Michel Bergeron à savoir que Price allait demander à être échangé si ça continue…

Puisque Price possède une clause de non-mouvement, un autre DG qui remplacerait éventuellement Marc Bergevin devrait convaincre Price d’accepter d’être échangé avant de procéder à une transaction impliquant ce dernier.

Il restera toujours six années au contrat de Price après la saison en cours.

PLUS DE NOUVELLES