Rafaël Harvey-Pinard signe son contrat d’entrée avec le Canadien

L’an dernier, le Canadien voulait mettre Rafaël Harvey-Pinard au défi afin de voir s’il allait pouvoir répondre au rythme du hockey professionnel. C’est donc un contrat avec le Rocket seulement qui lui a été offert afin qu’il fasse ses preuves.

Et force est d’admettre que le jeune a bien répondu. Le joueur du Rocket a été un excellent joueur pour Joël Bouchard cette année en vertu de ses 19 points en 32 matchs.

L’énergie qu’il a apporté était incomparable et c’est sans doute un aspect qui a convaincu le Canadien de lui offrir un contrat d’entrée de deux ans.

Le contrat commencera la saison prochaine, ce qui fait en sorte qu’il ne pourra pas être rappelé cette saison (que ce soit ce soir ou en séries).

Il touchera deux bonis de 75 000$ par saison et, s’il est dans la LNH, il gagnera 750 000 dollars par campagne.

Il a donc gagné son pari. À titre de choix de septième tour de la LNH, rien ne l’assurait d’une place chez les grands… surtout qu’il n’était pas la seule option de son DG.

Mais en travaillant fort, l’attaquant de cinq pieds et neuf pouces a fait sa place – et ce, malgré ses 173 livres seulement.

L’ancien de la LHJMQ est encore à ce jour le dernier capitaine à avoir gagné la Coupe Mémorial (2019).

Ses huit buts et 11 passes en 32 matchs ont donc été suffisants pour convaincre le CH qu’il a son utilité. Il est le seul attaquant du Rocket à avoir joué tous les matchs de son équipe jusqu’à présent, ce qui en dit long compte tenu du fait que Bouchard avait de la profondeur à n’en plus finir en début de campagne.

Son style de jeu est comparé à celui de Brendan Gallagher. On parle ici d’un joueur qui est visiblement indispensable aux succès du CH puisque sans lui, le club perd son identité.

Il faut aussi mentionner qu’il a le potentiel d’être un favori de la foule par son style de jeu et en raison du fait qu’il est un Québécois. Et vous savez comme moi que ces temps-ci, le CH n’en a pas de trop, des gars d’ici…

Il devrait, si ça continue, avoir sa chance quelque part l’an prochain.

PLUS DE NOUVELLES