Carey Price fait-il encore peur aux meilleurs joueurs?

Quand ça sent les camps d’entraînement, ça sent aussi les prédictions sur le déroulement de la saison à venir. On s’amuse tous à prédire la performance à venir des joueurs et des équipes, bien que l’on sache que de nombreux éléments intangibles vont faire tomber nos idées le moment venu.

Plus tôt cette semaine, The Hockey News a commencé l’exercice avec un état des forces dans la division Atlantique, dans son podcast hebdomadaire.

Sans surprise, les experts ont placé les Sénateurs, les Red Wings et le Canadien dans la cave de la division. Mais une déclaration de Ryan Kennedy est venue chatouiller mon oreille : selon lui, le cerbère du CH, Carey Price, ne fait plus peur aux meilleurs attaquants adverses.

On savait déjà que l’étoile du meilleur joueur du Canadien a pâli depuis un an aux yeux de certains, même si les joueurs, dans les divers sondages, disent le contraire.

Mais Ryan Kennedy persiste et signe : pour lui, les Steven Stamkos, Auston Matthews et autres joueurs d’élite n’ont pas de difficultés à percer la muraille du #31.

Est-ce vrai? Si on ne se fie qu’à l’an dernier, on pourrait croire que oui.

Mais en bout de ligne, Price a souvent fait la démonstration qu’il fait partie de l’élite lorsqu’il est dans le bon état d’esprit et qu’il peut changer à lui seul une équipe ordinaire. Et il est plus que probable qu’il va vouloir justifier son nouveau pacte qui commence cette saison.

C’est sûr qu’un Price en grande forme va faire sacrer ceux qui militent pour une reconstruction en bonne et due forme. D’un autre côté, je rappelle que Trevor Timmins a fait, selon plusieurs, deux bons repêchages les deux dernières années et qu’ils voient le futur d’un bon oeil.

Si le gardien du CH rebondi, les vrais gagnants seront les partisans, qui ont été souvent déçus l’an dernier, n’est-ce pas?

Laissons la chance au coureur de se faire justice!

PLUS DE NOUVELLES