betgrw

Première moitié de saison difficile pour Cole Caufield : Pierre McGuire ne s’en fait pas trop

Nous y voilà : nous sommes à la mi-saison.

Le Canadien a trouvé la pire des manières d’atteindre la mi-saison en raison de ses performances horribles mercredi à Philly et jeudi à la maison contre le Barracuda de San Jose, mais bon.

Au final, en ce moment, le club se retrouve avec un total de 40 points en 41 matchs. C’est plus que prévu.

(Crédit: NHL.com)

Le Canadien n’a pas le club pour combler l’écart et devenir une excellente équipe qui va faire les séries en 2024, on le sait. Ceci dit, le club peut être fier de son nombre de points, quand même.

Et ce, même s’il y a des trucs à travailler au sein de l’équipe.

Ceci dit, de l’autre côté, tout le monde est conscient que Kent Hughes et Jeff Gorton se placent en position pour repêcher un joueur qui sera important pour la suite des choses.

La date limite, où des gars comme Sean Monahan, David Savard et (peut-être) Jake Allen devraient quitter, aidera en ce sens. #Tankathon

(Crédit: Tankathon)

Mais bon. Quand vient le temps d’analyser la première moitié de saison, il faut avant tout regarder qui a eu un bon rôle à jouer dans les succès du club sur la patinoire.

Et quand on regarde au niveau des points, on voit que Nick Suzuki et Mike Matheson ont une étoile dans leur cahier. Ce n’est pas forcément une surprise, mais ils ont augmenté la cadence au niveau des points – et, dans le cas de Suzuki, au niveau de sa défensive. #Selke

Évidemment, le fait de voir Cole Caufield être en voie d’obtenir 56 points (au prorata) n’est pas vilain. Ceci dit, c’est son total de buts qui continue de faire jaser pour les mauvaises raisons.

Il est à 11. L’an passé, en 46 matchs, il était à… 26.

Ça se voit sur la patinoire qu’il n’est plus exactement le même. Il ne prend pas les mêmes tirs qu’avant et il est moins confiant avec la rondelle, on dirait. L’espace ne se crée plus aussi facilement qu’avant.

Pierre McGuire, à ce sujet, ne se dit pas exactement inquiet pour Caufield. C’est ce qu’il a déclaré, concernant le #22 à son podcast « The Sick podcast – The Eye Test » récemment.

Il n’est donc pas de l’école voulant que l’Américain tire Suzuki vers le bas. À ses yeux, le fait que le Canadien soit miné par les blessures (notamment avec Alex Newhook et Kirby Dach) change la donne. Il croit que cela affecte la production du jeune homme.

Il n’en demeure pas moins que, selon moi, Cole Caufield est avec Jake Allen, Joel Armia, Josh Anderson et Brendan Gallagher (à condition que les attentes étaient présentes à son endroit à vos yeux) parmi les déceptions du CH depuis octobre.

De l’autre côté du spectre? Juraj Slafkovsky, Samuel Montembeault, Nick Suzuki, Jayden Struble et Justin Barron – même si c’est plus dur récemment – sont parmi les surprises. Mais on s’entend : Slaf et Monty sont dans une classe à part.

Il faudra cependant espérer que le Slovaque soit en mesure de rester en santé d’ici la fin de la saison…

PLUS DE NOUVELLES