Pierre-Luc Dubois souhaiterait quitter Winnipeg d’ici 2024 (ou avant)

Marc Bergevin a toujours été en amour avec P.K. Subban Pierre-Luc Dubois.

Il a négocié jusqu’à la dernière minute en 2016 afin de transiger avec les Oilers et le repêcher, mais les Blue Jackets ont tout scrappé en optant pour Dubois, et non Puljujarvi.

Puis, il a tenté de l’obtenir en 2020, lorsque les Blue Jackets l’ont mis sur le marché. Dubois a finalement abouti à Winnipeg en retour de Patrik Laine et Jack Roslovic.

Comment ça va pour Laine et Dubois depuis cette transaction? On a appris au cours des derniers jours que Patrik Laine (RFA/arbitrage) souhaitait être payé à sa juste valeur par les Jackets, mais que ceux-ci lui demandaient de faire des compromis…

Jarmo Kekalainen ne chercherait pas nécessairement à échanger Laine selon les plus récentes informations, mais sachant qu’il risque d’avoir de la difficulté à négocier avec Laine – et le perdre pour rien dans un an -, disons qu’il ne dirait pas non à un excellent retour pour l’attaquant finlandais (qui n’a disputé que 101 matchs avec les Jackets, tous en saison régulière).

Mais ça ne va pas mieux à Winnipeg, avec Pierre-Luc Dubois.

Elliotte Friedman a confié durant l’un des entractes hier soir que Pierre-Luc Dubois avait informé les Jets qu’il avait l’intention de tester son autonomie complète à l’été 2024, soit dans deux ans. Dubois est admissible à l’autonomie avec restriction et à l’arbitrage cet été. Il touchait un salaire annuel moyen de 5 millions $ lors des deux dernières campagnes.

Si Friedman dit vrai – et on a toutes les raisons de croire que c’est le cas -, Dubois souhaiterait donc jouer pour une autre équipe (et une autre ville, surtout ?) en 2024-25. Il n’aurait aucunement l’intention de signer un contrat à long terme avec les Jets, ce qu’eux désirent à l’heure actuelle.

Est-ce que cette envie de quitter dans deux ans (ou avant) forcera Kevin Cheveldayoff à magasiner son attaquant québécois dès cet été ? Ça se peut…

En même temps, rares sont les joueurs qui sont super excités à l’idée de signer un contrat à long terme avec les Jets de Winnipeg. Plusieurs joueurs autonomes ne répondent même pas aux appels en provenance du Manitoba…

Dubois a disputé deux campagnes avec les Jets. Il a récolté 20 points en 41 matchs, puis 60 en 81 rencontres. Il a toutefois été complètement invisible l’an dernier en séries (face au Canadien notamment).

John Tortorella et Pierre-Luc Dubois ne semblaient pas buddy-buddy à Columbus. Est-ce que finalement, c’est Tortorella qui avait raison dans cette histoire ? Souvenons-nous du match où Dubois avait fourni aucun effort (avant d’être finalement transigé)…

Est-ce que Dubois est un joueur capricieux ? Un peu primadonna sur les bords ? Ou a-t-il de bonnes raison de vouloir quitter Winnipeg ? Il y a de constantes rumeurs d’un vestiaire toxique à Winnipeg. Dubois fait-il partie des victimes ou des bourreaux ?

Si les Jets ne bronchent pas, Dubois devra jouer encore deux saisons au Manitoba. Est-ce qu’il fournira plus d’effort qu’à ses derniers moments avec les Blue Jackets ?

Cheveldayoff se retrouve avec une autre patate chaude entre les mains. Finalement, il n’a pas réglé son problème en transigeant avec Kekalainen il y a deux ans.

Jack Roslovic, qui est en train d’éclore en Ohio, sera peut-être la clé de cette transaction bizarre après coup. Sauf qu’il aura droit à l’autonomie complète dans deux ans…

Ah oui.. juste pour le fun… échangeriez-vous Josh Anderson en retour de Pierre-Luc Dubois si vous vous appeliez Kent Hughes et que Kevin Cheveldayoff vous proposait une telle chose?

En rafale

– Arber Xhekaj : plus qu’un défenseur défensif.

– Paul Maurice : une embauche qui dépasse Martin Lemay.

– Le projet de construire un amphithéâtre au centre-ville d’Ottawa ne serait pas mort.

– Vitali Kravtsov jouera à New York en 2022-23, et non à Montréal. [RDT]

– Ville Husso à Edmonton? [HEL]

– À surveiller ce soir : le repêchage de la NBA.

PLUS DE NOUVELLES