Pierre LeBrun affirme que Carey Price a levé sa clause de non-mouvement

Un peu plus tôt en soirée, Frank Seravalli a soulevé la possibilité de voir Carey Price lever sa clause de non-mouvement en vue du repêchage d’expansion. Ainsi, cela permettrait de protéger Jake Allen.

Selon Pierre LeBrun, c’est bel et bien le cas. La clause de non-mouvement de Price sera levée.

Évidemment, le but du jeu ici est de prendre le risque que le gardien du Canadien ne verra pas son gros contrat être pris par le Kraken. Rappelons qu’il lui reste cinq ans à 10.5 M$ sur le plafond et qu’il touchera 11 M$ en septembre à titre de boni que Seattle devrait le payer.

Ainsi, si le Kraken ne devait pas sélectionner Price et que Jake Allen était protégé, le Canadien garderait ses gardiens.

Carey Price a donc l’air d’un héros en ce moment suite à ses magnifiques séries. Il a levé sa clause de non-mouvement pour aider le Canadien, ce qui est un risque assez important pour le gardien. Et il l’a fait pour l’équipe.

D’un autre côté, s’il est choisi, il ira à Seattle. Ce serait un retour dans l’Ouest pour lui, dont la femme est originaire du coin de Seattle, justement. Cela serait, au niveau familial, une belle opportunité et peut-être que sa femme aimerait être à la maison après la difficile année de pandémie.

Si vous voulez mon avis, c’est un ÉNORME risque. Je comprends le fait que Seattle ne veuille pas aller chercher de gros contrat, mais d’aller chercher Carey Price serait l’équivalent d’aller chercher Marc-André Fleury pour les Golden Knights en 2017. On parle d’un excellent gardien qui peut aider à lancer la franchise.

Et suite à ses belles séries, contrat ou pas, il est très attirant pour Seattle, le seul endroit pour lequel il a levé sa clause.

C’est donc dire que si tel est le cas et que le Kraken ne veut pas de gros contrat, il aura le choix entre un gros contrat devant le filet ou des gros contrats à l’attaque (Jonathan Drouin et Paul Byron). Sinon, ce sera un Brett Kulak ou un joueur de profondeur de ce monde.

C’est un énorme pari pour le CH. Mais s’il devait payer, le Canadien aura gagné le repêchage d’expansion.

PLUS DE NOUVELLES