Phil Kessel a pensé prendre sa retraite en raison d’une histoire de Coca-Cola

Les partisans de hockey connaissent Phil Kessel comme étant un bon joueur, mais aussi comme un gars qui ne fait pas nécessairement attention à son alimentation.

Rappelons la fois où il avait célébré sa victoire de la Coupe Stanley en mangeant des hot-dogs, tous frais sortis du prestigieux trophée :

Voilà maintenant qu’une autre histoire cocasse concernant le vétéran a fait surface dans les derniers jours.

Lors de la saison 2011-2012, Randy Carlyle avait été engagé par les Leafs en pleine saison afin de terminer l’année avec l’équipe à titre d’entraîneur-chef par intérim après avoir été congédié par les Ducks d’Anaheim.

La formation torontoise ne connaissait visiblement pas de bons moments et l’organisation avait à l’époque décidé de brasser la soupe en engageant un gars dur envers ses joueurs. Et, disons que la relation entre Carlyle et le joueur étoile des Leafs (Phil Kessel) n’a pas débuté du bon pied.

Kessel, semble-t-il, avait pris l’habitude de boire du Coca-Cola directement dans la chambre des joueurs. Une couple de bulles après une pratique ne font jamais de mal… non? 

Je blague, bien évidemment.

Ceci étant dit, Carlyle n’était pas nécessairement d’accord avec les habitudes que prenait, je vous le rappelle, le meilleur joueur de l’équipe à l’époque et a décidé d’instaurer une nouvelle règle dans le vestiaire.

Et elle n’était pas compliquée : pas de boisson gazeuse si vous êtes dans la chambre.

Vous l’aurez sûrement deviné : ça n’a pas plu à Kessel. Tellement, qu’il a confié à un coéquipier qu’il pensait vouloir prendre sa retraite s’il n’avait pas le droit d’avoir son Coke dans la chambre.

Écoutez ce segment de Spittin’ Chiclets, ça vaut de l’or :

On a beau rire et critiquer les habitudes de Phil Kessel, mais faut croire qu’au final, ça marche. Le gars a presque récolté 1000 points dans sa carrière (956) et est sur une séquence de matchs disputés consécutifs en saison régulière de… 982.

Le record (989) établi par Keith Yandle cette saison pourrait donc être battu dès l’année prochaine.

Or, il est à se demander si Kessel endossera encore l’uniforme des Coyotes en 2022-2023. On sait qu’il était au coeur de multiples rumeurs de transaction dans les derniers mois et est l’un des seuls vétérans présents au sein de la formation de l’Arizona.

Sa récolte de 52 points en 82 matchs de l’an dernier n’est peut-être plus aussi attirante qu’elle l’avait été par le passé, mais on parle ici d’un vainqueur de la Coupe Stanley qui n’est jamais blessé et qui peut rendre de fiers services à une formation recherchant de la profondeur au sein de son alignement.

À lui de voir ce qui l’attend dans le futur, ou d’étudier les équipes qui le laisseront boire un Coca-Cola après une pratique ou une game dans la chambre, genre. 

En rafale

– Des détails sur cette histoire rocambolesque.

– 43 points pour Curry dans la victoire.

– S’il y a une chose qui est sûre, c’est que ces gars-là savent comment mettre un show.

– Victoire face des Jays face aux Tigers.

– Harvey-Pinard s’attire (encore) de bons commentaires.

https://twitter.com/MatthewWords/status/1535596109820739584?t=t3cqXxFwSxGtM0yASbyXsA&s=19&fbclid=IwAR2w33KDuvfT2tw3GY3VpsOC9CAhszSzGC3gyyf1IDjMmoM7ecM4MhvNdas

PLUS DE NOUVELLES