Paul Maurice a « boudé » les joueurs du Canadien après le match

J’enseigne toujours aux jeunes à qui je coach à être de bons gagnants ET de bons perdants. Si tu décides de faire du sport, tu dois accepter que parfois, tu vas gagner et que d’autres, tu vas perdre. C’est ça, le sport.

Quand tu gagnes, tu dois célébrer sans pour autant manquer de respect ou discréditer ton adversaire et quand tu perds, tu dois être en mesure de contrôler les émotions négatives qui peuvent t’envahir. Pas comme Mark Scheifele lors du match #1, mettons…

Tu dois agir classe et respect envers l’adversaire qui t’a battu. C’est ça, le sport.

Hier, ce n’est pas ce que Paul Maurice a fait, après avoir subi un quatrième revers en autant de matchs face au Canadien.

Au lieu d’aller donner la main de façon respectueuse aux joueurs montréalais comme le veut la tradition, Maurice et ses adjoints ont décidé de skipper la poignée de main et ont quitté la patinoire après voir serré la main des entraîneurs du Canadien seulement. Ils ont donc ainsi évité d’aller féliciter/démontrer du respect aux joueurs de l’autre équipe. #Pathétique

Non, ce n’est pas obligatoire d’aller serrer la main des autres joueurs après avoir été éliminé, mais ça fait partie de la tradition. Ça démontre de la classe. C’est comme ça, dans le sport.

Ne pas le faire, ça fait loser.

Mais bon… on ne doit pas être surpris. Les Jets auront manqué de respect au Canadien et envers le hockey en général du début à la fin de cette série.

J’écrivais il y a quatre jours que pour plusieurs raisons, les Jets formaient une équipe détestable (que je détestais maintenant). Je ne changerai pas d’avis. Je les déteste encore plus à l’intérieur ce matin.

On gagne et on perd avec respect, guys. Force est d’admettre qu’à Winnipeg, on ne fait pas les choses comme il faut à ce niveau…

Au moins, Maurice a été capable de dire (virtuellement) de bons mots à l’égard de l’équipe qui a battu la sienne quatre fois en quatre matchs après la rencontre. Au moins…

PLUS DE NOUVELLES