betgrw

Patrick Roy veut que ses joueurs sacrifient leur corps pour gagner en séries

Gagner en séries éliminatoires, Patrick Roy sait comment ça fonctionne. Il l’a fait avec les Canadiens et l’Avalanche en tant que joueur, puis avec les Remparts en tant qu’entraîneur-chef. Cette fois, il veut le encore le faire comme entraîneur-chef, mais dans la LNH.

Les Islanders ont réussi à se qualifier en troisième position de la division Métropolitaine et feront face aux Hurricanes de la Caroline au premier tour. Même si les Hurricanes sont favoris dans ce duel, Roy connait la technique qu’il faut avoir pour gagner en séries.

En conférence de presse après l’entraînement des Islanders, vendredi, Roy a expliqué que, pour gagner, les joueurs doivent sacrifier leur corps.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RDS (@rds)

« Es-tu prêt à sacrifier ton corps pour l’équipe? C’est ce qu’on faisait chaque fois que j’ai gagné la Coupe Stanley. » – Patrick Roy

Roy a absolument raison. Si on se transporte en 1993, alors que les Canadiens affrontaient les Nordiques de Québec au premier tour des séries, on peut se souvenir d’une séquence où Roy a sacrifié son corps pour le bien de l’équipe.

Alors que les Canadiens menaient par deux buts lors du match numéro cinq, Roy a dû céder sa place à André Racicot après avoir reçu un tir à l’épaule droite. Il n’était plus capable de lever son bras. Racicot a accordé deux buts et Roy a décidé de juste mettre de la glace sur la blessure et de revenir dans le match.

Disons qu’on connait tous la suite. Il a aidé les Canadiens à remporter le match et, quelques semaines plus tard, la coupe Stanley.

Sacrifier son corps est un aspect important du hockey des séries, mais ça ne te donne toutefois pas automatiquement le champ libre vers une conquête de la coupe Stanley.

L’un des meilleurs exemples est celui d’Aaron Ekblad, l’an dernier, qui avait subi une fracture à un pied, deux épaules disloquées et une déchirure au muscle oblique pendant la série de premier tour des Panthers. La Floride n’a toutefois pas pu soulever la coupe Stanley.

New York devra donc faire preuve d’acharnement pour tenter de devenir l’équipe cendrillon de l’année dans la LNH. Suivre les conseils de Patrick Roy semble être un bon début.

Les Islanders amorceront leur parcours éliminatoire samedi, à 17h, contre les Hurricanes de la Caroline.

PLUS DE NOUVELLES