Patrick Kane avec les Rangers : Larry Brooks soulève l’idée

Ça semble désormais assez clair : les Blackhawks de Chicago en sont au stade de la reconstruction. La majorité des gros noms de l’équipe seraient disponibles pour une transaction, dont Alex DeBrincat, un marqueur pur de 24 ans qui pourrait rapporter tout un pactole aux Blackhawks.

Cependant, DeBrincat est loin d’être le seul qui est disponible : Patrick Kane fait également partie de la liste des joueurs qui pourraient bel et bien changer d’adresse au cours des prochains mois. Les rumeurs de transaction l’entourant ne sont pas nouvelles, mais avec la nouvelle direction de l’équipe, elles seront probablement encore plus présentes.

Et récemment, Larry Brooks (New York Post) y a été d’une proposition intéressante : est-ce que les Rangers pourraient faire de Kane un joueur de location (de luxe) en 2022-23?

Nos collègues chez HabsEtLNH ont fait la trouvaille plus tôt aujourd’hui.

Attention, par contre : Brooks n’affirme pas détenir des informations à ce sujet. En fait, il ne fait que spéculer ici, mais sur le fond, ça se tient.

Les Rangers ont actuellement près de 12 millions $ de lousse avec le plafond salarial. Ils ont beaucoup de joueurs à resigner (Andrew Copp, Ryan Strome, Kaapo Kakko et j’en passe), mais ce qui fait en sorte que le scénario « Kane à New York » a une certaine logique sur le plan salarial, c’est que le contrat de Kane expire au terme de la saison 2022-23.

Kane a un cap hit de 10,5 millions $ pour 2022-23. Les Blackhawks auraient probablement à retenir 50 % de son salaire pour faciliter une transaction, mais à 5,25 millions $, le contrat de Kane devrait être viable pour un an dans les livres des Rangers.

Le fait qu’Alexis Lafrenière et K’Andre Miller ne deviendront agents libres avec restriction que l’été prochain deviendrait très important pour faciliter cette transaction.

Kane aura 34 ans en novembre prochain, mais il vient de compléter une saison durant laquelle il a récolté 92 points en 78 matchs. Le talent est encore là, dans son cas.

Notons cependant que Kane possède une clause de non-mouvement : il pourrait donc décider s’il veut aller avec les Rangers ou non. Or, l’opportunité de retrouver Artemi Panarin, avec qui il avait une excellente chimie à Chicago et dont le départ l’avait attristé, pourrait l’intéresser.

Je n’ai absolument aucune idée de ce que les Blackhawks pourraient demander aux Rangers en retour des services de Patrick Kane, mais si les Blue Shirts ont l’opportunité de l’acquérir, ce serait un très gros boost pour une équipe qui est passée à deux matchs d’une présence en finale. Je lance deux noms dans l’univers : Kaapo Kakko et Vitali Kravtsov pourraient être des morceaux intéressants pour une telle transaction.

Kane, Panarin, Igor Shesterkin, Mika Zibanejad, Adam Fox, Chris Kreider : il pourrait y avoir énormément de talent à New York l’année prochaine si Chris Drury fait l’acquisition de l’attaquant des Blackhawks.

Bref, on verra si ce dossier-là progresse au fur et à mesure de la saison morte, mais même si Kane entame la prochaine saison à Chicago, n’écartez pas une telle transaction à la date limite des échanges en 2023. Surtout si les Rangers connaissent une bonne première moitié de saison…

PLUS DE NOUVELLES