Parlons du poussiéreux Canadien de Montréal

Les poussiéreux Canadiens de Montréal, comme les a surnommés Jean-René Dufort, devraient trouver une façon de s’amuser solide, comme les Hurricanes de la Caroline par exemple. Récemment, les Canes ont dû donner le filet au gardien d’urgence des Maple Leafs de Toronto, le conducteur de Zamboni des Marlies David Ayres, et l’équipe a fait tout un show de boucane avec ça. C’est devenu viral. Des t-shirts ont même été confectionnés à son effigie. Ça, c’est s’adapter au « monde » d’aujourd’hui, même si monsieur Don Cherry a qualifié les Canes de Bunch of jerks. L’équipe a ramassé le dialogue de Cherry et en a fait des t-shirts… Bravo!

Les Canes sont excellents dans ce qu’ils font et ils sont de grands opportunistes, comme l’a indiqué Ray Lalonde via l’émission Infoman. Cette organisation doit travailler plus fort dans un marché qui est non traditionnel. Les partisans là-bas ne viennent pas automatiquement acheter des billets. Ils doivent trouver une façon de ramasser les fans un à un. Ils ont trouvé une façon de redonner généreusement, c’est une équipe authentique et on veut tous les adorer, comme l’indique Lalonde.

Dans le cas des équipes traditionnelles, comme le bleu-blanc-rouge, elles se tournent vers la culture et l’histoire. Les dirigeants se trompent royalement en agissant ainsi. Lalonde l’a souligné avec justesse, les jeunes d’aujourd’hui veulent une consommation de contenu rapide et spectaculaire puisqu’ils ne veulent pas être au neutre. Faut que les équipes soient « cool ». Les Canes ont compris, et aujourd’hui, plus de 17 000 partisans en moyenne se présentent aux matchs à domicile.

Dufort et Lalonde ont également souligné la naissance de Gritty, la mascotte des Flyers de Philadelphie, qui fait fureur depuis son apparition. Elle est laide, mais on la voit partout sur les réseaux sociaux. À Montréal, on voit Youppi! très peu sur les réseaux sociaux, ce qui demeure une faiblesse. C’est simple, lors de la mise en marché de Gritty, l’organisation l’a présenté comme un nouveau joueur. Au diable, les vieilles traditions plates.

Pendant ce temps-là, on a le droit à un Canadien sans saveur… qui excelle dans les frites, selon Réjean Tremblay. Haha!

PLUS DE NOUVELLES