P-L Dubois veut oublier la situation particulière qu’il a vécue à Columbus

Si je vous demandais : qu’est-ce qui a retenu votre attention dans le monde du hockey cette semaine? Évidemment, il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, mais je m’attendrais fortement à ce que vous me parliez de la saga entourant Pierre-Luc Dubois et les Blue Jackets de Columbus.

Après tout, c’est un peu normal ; ce dossier a fait les manchettes partout au travers la LNH dans les derniers jours. Habituellement, lorsqu’on voit un joueur ayant des problèmes personnels avec sa formation (et surtout avec son entraîneur) de la trempe à Pierre-Luc, ça ne passe pas inaperçu.

Les Jackets en ont eu assez de toute cette histoire et l’ont envoyé à Winnipeg, hier. Blockbuster trade, me direz-vous? Je ne pourrais pas être plus d’accord, honnêtement.

Mais, l’important dans tout ça, c’est que le jeune soit heureux avec la décision apportée par son (ancien) club. Il revient au Canada, et évoluera avec une formation remplie de talent chez les Jets. D’ailleurs, le principal intéressé se dit très excité par le prochain défi qu’il aura à relever, celui de s’épanouir avec sa nouvelle formation.

Les médias de Winnipeg ont eu la chance de faire sa connaissance aujourd’hui lors d’un entretien médiatique via les réseaux sociaux, et Dubois y est allé de quelques déclarations savoureuses :

Ma nouvelle équipe possède beaucoup de talent et des joueurs au gabarit imposant. Je pense que je vais bien m’insérer dans ce groupe, et j’ai hâte d’apprendre auprès de mes nouveaux coéquipiers.

Si on regarde ce groupe d’attaquants, que ce soit le 1er ou le 4e trio, il y a du talent partout. Que ce soit comme centre ou comme ailier, je sais que je serai entouré de très bons joueurs. J’ai bien hâte de faire partie de ça. – Dubois

Il a hâte à ce qui s’en vient, et ça paraît grandement!

Personnellement, je ne pourrais pas être plus heureux pour le gars. Il n’était clairement pas content/satisfait à Columbus, et on en a eu la preuve lors du match qu’il s’est fait clouer au banc par John Tortorella.

« Je veux me distancer de la situation particulière vécue à Columbus. C’est désormais du passé », a-t-il déclaré lors de cette même conférence de presse. Ça en dit long sur la façon dont il voyait les choses avec les Blue Jackets.

Il est maintenant temps de tourner la page dans son cas. J’ai bien hâte de voir comment il va réagir à ses premiers matchs à Winnipeg… et j’ai bien l’impression qu’il pourrait, littéralement, exploser avec sa nouvelle formation.

Il sera à surveiller, définitivement.

PLUS DE NOUVELLES