P.K. Subban devra se méfier d’un potentiel rachat de contrat

Quand P.K. Subban a signé son gros contrat de 72 millions de dollars avec le Canadien, il était au sommet du monde. Avec son Norris en poche, le défenseur avait tous les outils – sur la glace – pour être un fantastique quart-arrière offensif qui allait marquer l’histoire.

Ceci dit, depuis deux ans, il n’est plus le même. Sa dernière campagne à Nashville a été plus difficile et je ne crois pas avoir besoin de vous rappeler à quel point il n’a pas connu de succès depuis son arrivée dans l’organisation des Devils du New Jersey.

Compte tenu de ces éléments-là, il serait logique de croire que le défenseur natif de Toronto pourrait voir sa nouvelle formation tenter de s’en débarasser, que ce soit via transaction… ou en le rachetant.

Et comme il est difficile de croire qu’une équipe donnera quelque chose pour mettre sous contrat un joueur qui gagne trop cher et qui a des problèmes d’attitude, penchons-nous sur l’option du rachat.

En ces temps difficiles au niveau économique, les équipes n’auront pas droit à une hausse salariale ET les revenus concrets dans les poches des proprios seront plus bas que jamais. C’est ce qui fait en sorte que les Hurricanes, par exemple, auront de la difficulté à payer Sebastian Aho.

La structure du contrat de P.K. Subban, pour les deux prochaines campagnes, est la suivante : un boni de signature de six millions de dollars au cours de l’été suivi d’un salaire annuel de deux millions de dollars. Son impact sur la masse salariale sera tout de même de neuf millions de dollars.

Si les Devils décident bel et bien de racheter le défenseur, il sera encore sur le payroll des siens pendant quatre ans et, en raison de ses bonis, ce ne serait pas avantageux pour les Devils. Est-ce une bonne idée d’hypothéquer la masse salariale de l’équipe pendant quatre ans quand le contrat de Nico Hischier entrera en ligne de compte et quand plusieurs jeunes plusieurs joueurs gagneront plus d’argent? Ce sera aux Devils de décider.

Présentement, Subban ne peut pas être échangé parce qu’il y a un gel des transactions en vigueur dans la LNH. Pourra-t-il l’être avant que son boni entre en ligne de compte? Probablement. Une équipe voudra-t-elle prendre une chance? Probablement pas.

Notons toutefois, en finissant, que s’il n’est pas racheté ET qu’il se met à performer (on peut en douter, mais bon), une équipe qui a de l’espace sous le plafond voudra peut-être (et je dis bien peut-être) prendre une chance puisque le gros de son contrat lui aura déjà été versé. Mais pour ça, il faudrait qu’il s’aide un brin.

Bref, il y a beaucoup d’incertitude pour Subban en ce moment.

PLUS DE NOUVELLES