Offres hostiles : Je ne vois qu’une option intéressante pour le Canadien, soit Valeri Nichushkin

La convention collective (CBA) liant la LNH aux joueurs (NHLPA) est complexe. Je dirais même compliquée, pour le commun des mortels. #LourdContratDeTravail

Au total, elle fait 540 pages. Et bien souvent, c’est écrit petit, en italique et avec des termes légaux (et pointilleux) en anglais…

Hier, quand la liste des 24 joueurs qui ont décidé d’aller en arbitrage est sortie, je me suis souvenu d’un point précis dans la CBA : Les joueurs autonomes sans restriction (RFA) qui se qualifient pour l’arbitrage (qui aurait lieu du 20 juillet au 4 août, soit dit en passant) ne peuvent plus recevoir d’offre hostile (offer sheet) de la part d’une autre équipe de la LNH.

À noter que les équipes qui ont au moins un joueur s’étant qualifié pour l’arbitrage pourront procéder à un rachat de contrat supplémentaire au cours des prochaines semaines si elles le désirent. Le Canadien n’a aucun joueur en arbitrage alors on oublie les possibilités de racheter Desharnais… #JustSaying

Revenons aux offres hostiles…

Les 7 RFA qui avaient le plus gros cap hit (avant les bonis) l’an dernier ne peuvent donc pas/plus recevoir d’offre hostile. #ViaGeneralFanager

Reste donc Dmitry Orlov, Marcus Foligno, Valeri Nichushkin, Johnny Gaudreau, Sean Monahan, Nathan MacKinnon, Zemgus Girgensons, Cody Ceci, Jacob Trouba, Matt Dumba, Nikita Kucherov, Hampus Lindholm, Matt Puempel, Mark Scheifele, Ryan Strome, Petr Mrazek, Teemu Pulkkinen et Victor Rask, comme bons joueurs disponibles via cette technicalité

Reste donc encore plusieurs options intéressantes à 1ere vue, dont quelques attaquants offensifs qui pourraient faire du Canadien une bien meilleure équipe en le temps de le dire. #CompléterLeTop6

Oui, on peut rêver à MacKinnon, Gaudreau, Scheifele ou Kucherov à Montréal… Mais j’ai bien dit/écrit rêver. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils débarquent pour vrai à Montréal cet été. Pourquoi?

1. Parce que leur équipe respective égaliserait certes l’offre hostile du CH, si le joueur venait à l’accepter (comme ça avait été le cas avec Weber, O’Reilly et Hjalmarsson).

2. Parce que les équipes échangent souvent un joueur qui est sur le point de recevoir une offre hostile qu’elles ne pourraient pas accoter. Kessel et les Bruins… Saad et les Hawks…

3. Parce que ça coûterait très cher obtenir un joueur exceptionnel comme ça, en terme de choix.

Je ne vois pas comment ces jeunes joueurs vedettes pourraient accepter un contrat à un salaire annuel inférieur à 7,52 millions $. On parle donc de donner 2 choix de 1ere ronde (non-protégés pour la loterie), 1 choix de 2e ronde et 1 choix de 3e ronde, si l’offre est acceptée par le joueur et qu’elle n’est pas égalée par son équipe.

Mais bon… J’avoue que pour Nathan MacKinnon, ça pourrait tout de même s’avérer être un bon pari (donner tous ces choix là).

Sauf qu’au risque de me répéter, Joe Sakic et l’Avalanche remercieraient le Canadien et égaliseraient l’offre hostile.

À un salaire annuel de plus de 9,388 millions $, on peut PENSER que l’Avalanche n’égaliserait PEUT-ÊTRE pas l’offre hostile. Pourquoi? Parce que ça lui rapporterait alors 4 choix de 1ere ronde, au final. #Compensation

Mais encore là, je crois que Sakic et Roy préféreraient conserver les services de MacKinnon plutôt que de mettre en banque 4 choix de 1ere ronde dont on ne connait pas la qualité

Sachez que si les offres sont de 6 ou 7 ans, le salaire annuel moyen (pour déterminer la compensation offerte) se calcule de façon à rendre les offres hostiles encore plus « difficiles » pour une autre équipe. Le montant total du contrat est alors divisé par 5, et non 6 ou 7 (ce qui fait gonfler le salaire moyen, donc les compensations offertes en terme de choix).

On s’entend donc pour dire que même si le CH possède tous les choix nécessaires afin de déposer n’importe quelle offre hostile à un joueur d’une autre équipe, les probabilités de voir une jeune vedette débarquer à Montréal via ce processus là sont très faibles.

Et… Les fois où ça a marché dans l’histoire de la LNH, ces (grosses) offres hostiles là, ça a souvent été des erreurs à long terme. #Penner

Alors quoi? On abandonne l’idée de déposer une offre hostile?

Non… Pas si vite! Mais on regarde plutôt les candidats de 2e ordre.

Il y a un nom qui revient (encore) : Valeri Nichushkin. Offrir un contrat de disons 4 ans et 3,75 millions $ pourrait s’avérer être un bon risque, non? Je dis 3,75 millions $ pour délimiter les compensations mais ça pourrait même être moins que ça…

Si Nichushkin, dont les rumeurs parlent encore de la KHL, venait à l’accepter, je doute que les Stars l’égaliseraient. Nichushkin et Ruff, c’est pire que Subban et Therrien selon ce qu’on entend…

Et si les Stars venaient à laisser partir Nichushkin, ça ne coûterait que 2 2e choix au Canadien, au final.

Andrew Shaw ou Valeri Nichushkin?

L’attaquant russe peut pivoter les 2 ailes sur un top6, dans la LNH. Il se sentirait chez lui à Montréal, avec Markov, Radulov, Emelin, Shipachev (hehe), Galchenyuk et j’en passe. Il mesure 6’4, pèse 205 livres et est décrit comme un power forward de talent. Il n’a que 21 ans. Il est un ancien 1er choix (10e overall).

Plusieurs recruteurs étaient en amour avec Nichushkin, l’année de son repêchage. Dont Simon « Snake » Boisvert, entre autres…

Est-ce que ceux du CH l’étaient tout autant?

Prolongation
– À noter que si jamais Nichushkin venait à s’amener à Montréal, Marc Bergevin aurait jusqu’au 1er match de la saison pour faire passer sa masse salariale sous le plafond salarial. Les équipes peuvent dépasser de 10 % le plafond durant l’entre-saison. Bergevin aurait donc quelques semaines afin de trouver une nouvelle équipe à Desharnais (ou à Emelin)…

– Si les Stars sentent que des offres hostiles sérieuses pourraient être déposées à Nichushkin, ils évalueront sérieusement l’option de l’échanger. Ils préféreront certes mettre la main sur un joueur et un espoir/choix plutôt que sur 2 2e choix (d’une équipe qui pourrait repêcher loin en juin prochain, si Price demeure en santé). Marc Bergevin doit évaluer cette option là aussi…

– Il sera intéressant de regarder si un joueur autonome avec restriction osera faire une petite grève à la P.K. Subban/Kyle Turris, en octobre (s’il n’a toujours pas de contrat).

– Alex Galchenyuk sera RFA l’été prochain. Hâte de voir si le Canadien va décider de lui faire signer un lucratif contrat à long terme avant ça. La direction est-elle convaincue concernant Galchenyuk?

PLUS DE NOUVELLES