Les nouvelles habitudes de Brandon Prust sont payantes | Rien de croustillant au Complexe Desjardins | En rafale

Brandon Prust est en train de réussir sa mission
Lou Lamoriello est un homme de principes, il n’accepte pas les barbes, les cheveux longs et les numéros trop élevés… Il a aussi une nouvelle règle à son document « Principes de Ti-Lou » : les gars doivent avoir de beaux ongles et de beaux pieds.

Sometimes you gotta treat yourself boys @marner_93 @auston_matthews @richclune #spaday

A post shared by Brandon Prust (@brandonprust8) on

Je blague, mais les nouvelles habitudes de Brandon Prust sont en train de lui permettre de demeurer dans la Ligue nationale, hehehe. Il y a eu pas mal de joueurs coupés à travers la Ligue nationale, mais Prust a échappé aux couperets des dernières heures. Brandon Prust, c’est de cette façon-là qu’il s’impose et Mike Babcock semble grandement apprécier la combativité de celui-ci.

L’ancien bagarreur du Canadien est en train de déjouer les pronostics puisque la plupart des spécialistes disaient de lui qu’il était un joueur fini, un joueur qui a vieilli plus vite à cause du style de jeu qu’il préconise, un joueur au corps détruit par les blessures, un joueur qui a trop fait le party pendant son séjour dans la Ligue nationale et un joueur au style similaire que préconise Matt Martin.

Mais…

Le petit gars de London a de l’orgueil, il s’est taillé les cheveux, il s’est rasé la barbe (pauvre Maripier, qui capote sur les barbes) et il s’est présenté plus crinqué que jamais au camp d’entraînement des Maple Leafs de Toronto. Au moment d’écrire ces lignes, il est toujours là et il risque d’affronter le Canadien demain…

Prust réussira-t-il l’impossible en décrochant un contrat après avoir été invité (sans contrat)?

Les leaders du CH ont jasé… 
Les deux leaders du Canadien, Carey Price et Shea Weber Max Pacioretty, se sont adressés à la foule présente au Complexe Desjardins où l’organisation présentait son édition 2016-2017. Une édition, je dois l’avouer, pas mal plus séduisante (sans oublier la nouvelle dose de caractère) que la précédente.

Tous les joueurs qui n’ont pas été retranchés y étaient en plus de certains anciens qui ont également participé à cette activité. Sans omettre Youppi!, qui y était, évidemment.

Je dois préciser quelque chose au sujet de Mikhail Sergachev, une chose qui me chicote, tout comme elle chatouille Georges Laraque : pourquoi personne ne s’est porté à la défense du kid lorsqu’il s’est fait renverser par Jimmy Hayes? Andrew Shaw était pourtant sur la glace… avait-il peur d’être suspendu à nouveau?

Cela dit, il n’y a rien eu de réellement croustillant au Complexe Desjardins…

En rafale
– Deux anciennes superstars et un ancien coach (qui parle drôle) de la Ligue nationale fêtent leur anniversaire.

Patrick Roy…


Mario Lemieux…

Et Jean Perron…

– Jonathan Drouin a appris de la saison antérieure et il est prêt pour celle qui s’en vient. Pour les poolers qui participent au Pool DLC, je n’hésiterais pas si j’étais vous. #JeSuisDrouin

Parlant de pool, voici les choix à ne pas (plus) prendre.

– Les Panthers de la Floride ont coupé Reto Berra, qui n’avait clairement pas sa place au sein de l’organisation.

– Qui veut réellement jaser avec les parieurs? Les choix sont tellement logiques.

– Ça stagne toujours dans le dossier Jacob Trouba…

– Un prospect du Canadien de Montréal, Noah Juulsen, a été nommé capitaine des Silvertips d’Everett.

PLUS DE NOUVELLES