Noah Juulsen est heureux en Floride (à 25 heures de Montréal/Laval)

Noah Juulsen a été soumis au ballottage le 10 janvier dernier, soit trois jours avant le premier match du Canadien. 24 heures plus tard, il était réclamé par les Panthers, dont Shane Churla (le gars qui a repêché Juulsen à Montréal) est désormais le directeur du recrutement.

L’ancien premier choix du Canadien a depuis obtenu son visa de travail américain, roulé durant 25 heures de Montréal à Sunrise, fait sa quarantaine et rejoint ses coéquipiers à l’entraînement. Actuellement sur l’effectif régulier, il attend toujours de disputer un premier match avec sa nouvelle équipe (sous le chaud soleil de la Floride). Il faut dire que les Panthers n’ont joué que deux matchs depuis le début de la saison, notamment en raison de l’éclosion de COVID-19 en Caroline (là où devaient jouer les Panthers la semaine dernière).

Guillaume Lefrançois de La Presse s’est récemment entretenu avec Juulsen, dont le dernier match dans la LNH remonte au 17 décembre 2018. C’était il y a plus de deux ans, ça.

Depuis, Juulsen a dû soigner des maux de tête et des problèmes de vision. De nombreuses rumeurs de fin de carrière ont émergé à Montréal, notamment de la bouche de Ron Fournier.

Mais le défenseur canadien a tourné la page. Il avait besoin de ce nouveau départ et il est heureux d’avoir eu la chance de changer de décor, étant soulagé de savoir que quelqu’un croit encore en lui quelque part.

Juulsen a nié les infos de Ron Fournier à savoir qu’il avait songé à la retraite.

« Non, je n’y ai pas pensé. Je n’ai jamais mentionné cette possibilité. » – Noah Juulsen à La Presse

Mais Bergevin a pourtant confié le contraire aux médias il y a deux semaines, mais bon…

Juulsen se dit à 100 %, il remercie les médecins et le staff du Rocket/Canadien… et il a hâte de disputer un premier match avec les Panthers.

Peut-être demain soir à Columbus?

À noter que Juulsen ne pensait pas qu’il allait être réclamé au ballottage. Il était pleinement motivé à l’idée d’aller (beaucoup) jouer avec le Rocket.

Si les Panthers le soumettent à nouveau au ballottage, le CH pourra le réclamer et l’envoyer directement à Laval (si aucune autre formation ne l’a réclamé avant lui). Mais à entendre parler Juulsen (avec Lefrançois), la page Canadien/Rocket semble vraiment tournée dans sa tête.

On lui souhaite de rester en Floride et de jouer beaucoup de matchs avec les Panthers.

Et de demeurer en santé, bien sûr…

Juulsen s’entraîne présentement aux côtés de Keith Yandle sur la troisième paire de l’équipe. Gustav Forsling, un gaucher, est le défenseur d’extra avec l’équipe. Kevin Connauton, aussi un gaucher, est le seul défenseur sur la taxi squad. Ça sent le retour au jeu (enfin) pour Juulsen.

Juulsen n’a joué que 13 matchs la saison dernière à Laval. Il sera admissible à l’autonomie avec restriction à la fin de la campagne. Il n’a pas, contrairement à Max Domi et Max Pacioretty, lancé une flèche indirecte à son ancienne organisation.

PLUS DE NOUVELLES