Nicolas Aubé-Kubel : l’Avalanche ne retiendra pas ses services

Au cours des derniers mois, Nicolas Aubé-Kubel a pris le chemin de Denver via le ballottage. Joe Sakic venait d’ajouter de la profondeur, mais il ne savait sans doute pas à quel point il allait avoir de l’impact.

Aubé-Kubel n’a rien cassé offensivement en séries (pas de point en 14 matchs), mais sa présence physique s’est fait sentir. Même s’il ne fait pas six pieds, il a tout donné et il a été important pour son club. Il mérite sa Coupe Stanley, disons.

Le voilà donc à la recherche d’un nouveau contrat et le monde du sport étant cruel, l’Avalanche n’aura pas l’argent pour renouveler son contrat et pour conserver ses services.

Il gagnait 1.075 M$ par année avec son ancien contrat.

Résultat? NAK, qui était agent libre avec restriction, n’a pas reçu d’offre qualificative de la part de la direction du club. Il deviendra donc plutôt agent libre sans restriction dans deux jours.

Ça gâche des célébrations, ça.

Non, le fait qu’il ait échappé la Coupe Stanley n’est pas en cause.

Évidemment, pour le Québécois de 26 ans, c’est une dure nouvelle et cela jette de l’ombre sur ses célébrations. Ceci dit, de la façon dont il a joué et avec l’expérience acquise cette saison, les clubs vont faire la file pour l’engager.

Il devrait se mériter un beau contrat.

Je ne crois pas que le Canadien aura l’argent pour se payer un Aubé-Kubel, pour ceux qui se posent la question. Avec seulement 1.9 M$ de lousse et quelques contrats à signer (dot Kirby Dach), Kent Hughes va mettre son argent ailleurs.

En rafale

– J’adore.

– Sans surprise.

– That’s the spirit.

– Je n’en doute pas.

– Logique.

– Bien fait.

– Ah oui?

– Enfin.

– Permettez-moi de douter.

– Est-ce que cela va se concrétiser?

– Ah oui? Sinon, les Flames et les Capitals seraient dans la course.

PLUS DE NOUVELLES