Nick Suzuki traverse une séquence difficile depuis quelque temps

Le 5 janvier, Nick Suzuki affichait un différentiel de moins-2.

Le 8 janvier, Suzuki avait 26 points en 44 matchs.

Ce matin, le jeune attaquant ontarien du Canadien n’a qu’un petit point de plus à sa fiche, pour un total de 27 en 50 rencontres. Il affiche aussi un différentiel de moins-8.

Bref, vous aurez compris qu’il traverse une période un peu plus difficile depuis deux trois semaines.

Cela coïncide avec la venue d’Ilya Kovalchuk à Montréal, une addition qui gobe du temps de jeu de qualité à Suzuki. Le retour de Joel Armia et les éventuels retours de Jonathan Drouin et Brendan Gallagher pourraient aussi nuire à Suzuki, à moins que Marc Bergevin ne se mette à liquider des actifs…

Est-ce que l’on doit s’inquiéter de voir Suzuki produire aussi peu récemment, après un début de saison (très) intéressant? Je ne crois pas. L’échantillon est trop petit pour l’instant.

Et le fait que Suzuki soit toujours le cinquième meilleur pointeur du circuit chez les recrues est encourageant.

Nick Suzuki connaît une bonne première saison, mais aussi quelques difficultés récemment.
(Crédit: NHL.com)

Mais on peut tout de même se questionner. Est-ce que le jeu d’après-Noël, qui devient plus rapide et plus physique dans la LNH, empêche Suzuki de pleinement s’exprimer? Si c’est le cas, le rendement de Suzuki continuera de diminuer, puisqu’après le match des étoiles et après le deadline, le jeu se muscle et se resserre encore plus. Ce ne sont pas là deux des plus grandes qualités de Suzuki, on s’entend.

Tout ça n’est pas sans nous rappeler Jesperi Kotkaniemi et les difficultés qu’il a connues la saison dernière. Sauf que dans le cas de Kotkaniemi, ce ralentissement a surtout pu se faire ressentir en mars, et non en janvier. Voilà pourquoi je crois que Suzuki trouvera le moyen de se relancer au retour des activités. Je ne crois pas qu’il soit déjà « fatigué », lui qui est plus vieux que Kotkaniemi et qui a déjà disputé des saisons de près de 100 rencontres dans le junior (Owen Sound, Guelph, Team Canada Junior et Coupe Memorial).

Par contre, si ce n’est pas le cas, il faudra s’inquiéter. Parce que Kotkaniemi a aussi transporté ses problèmes cette saison, lui. Il ne les a pas réglés. Il n’a que 8 points en 35 matchs, dont seulement 1 lors de ses 11 dernières parties.

Selon vous, à quel type de performances doit-on s’attendre de la part du #14 d’ici la fin de la saison?

PLUS DE NOUVELLES