Montréal se réveille

Enfin, Montréal se réveille! Elle était encore un peu endormie, peut-être ralentie par les temps froids qui arrivent, par la saison du bleu blanc et rouge qui démarre en trombe, ou peut-être qu’elle n’y croyait tout simplement pas?

Le 30 octobre dernier, pour le match aller de la demi-finale de l’Est, lorsque nous n’étions que 15 000 dans les gradins du Stade Saputo, tu m’as fait douter, Montréal. Tu m’as même un peu déçu, à vrai dire.

On te disait ville d’événements, amante des équipes gagnantes. On osait même te décrire comme une plaque tournante événementielle en Amérique du Nord, et voilà que la deuxième équipe sportive en importance de ta ville était en séries, sur une bonne lancée, mais incapable de remplir son stade? Come on!

Malgré cette déception, l’Impact s’est levé, s’est donné au maximum pour aller chercher la victoire, pour te convaincre de sa légitimité, de sa présence. L’Impact a fait son bout de chemin, Montréal, et tu es en train de le remercier comme toi seul peut le faire.

Il reste moins de 10 000 billets à vendre pour le match aller, et encore 10 jours pour écouler ce qui reste. Le gros bol olympique sera plein à craquer le 22 novembre prochain, pour encourager une équipe qui joue avec le coeur sur la main. L’Impact s’est présenté, et Montréal s’est réveillée, enfin.

Malgré tous ces défauts, lorsqu’il est plein, le Stade Olympique en devient magique. On oublie le béton, on oublie l’écho, on oublie le toit, et on vit le moment ensemble, 60 000 personnes qui vibrent au rythme des petits pont de Nacho, des plongeons de Bush et des interventions de Ciman. Vous en doutez? Souvenez-vous d’un certain but un soir de ligue des champions…

Montréal, tu nous offre la possibilité de créer d’autres moments comme celui-ci. Peu importe ce que font les joueurs, cela n’aura jamais autant d’importance que lorsque nous sommes des dizaine de milliers à les regarder, attentivement, et à réagir à leurs exploits. Ça les motive, ça les excite. Ils veulent vivre d’autres moments ainsi. À 60 000 dans les estrades, le 12ème joueur prend une toute autre signification.

Montréal, tu m’as déçue hier, mais tu me réjouis d’autant plus aujourd’hui. Apporte ta voix le 22 novembre, les joueurs en auront besoin pour marquer l’histoire encore une fois.

En attendant, comme il reste toujours 10 jours avant le premier match, c’est assez tranquille du côté de l’Impact. Les joueurs sont anxieux d’enfin débuter cette série finale et l’entraînement recommence petit à petit. Heureusement, pratiquement toute l’équipe est en santé. Wandrille Lefèvre semble s’être blessé à l’entraînement la semaine dernière, mais il n’aurait de toute manière pas joué sauf une blessure à un titulaire.

Le plaisir règne dans le vestiaire montréalais, et c’est beau à voir. On le voit, on le sent, et encore plus dans le dernier Derrière chaque victoire de l’équipe qui vient tout juste de sortir.

Les joueurs qui chantent le « Allez Montréal » avec les courageux partisans qui ont fait le chemin jusqu’à New-York… Incroyable!

Il y a une vraie chimie entre le Bleu Blanc Noir et ses partisans, c’est beau à voir et c’est surtout unique à l’Impact. On ne voit pas une telle proximité dans d’autres sports, et c’est ce qui rend le spectacle de l’Impact si magique parfois.

Les joueurs peuvent donc encore surfer sur cette victoire quelques jours, mais ce sera retour aux choses sérieuses dès lundi. La Finale de l’Est est une belle étape, mais la consécration et l’objectif ultime demeure la Coupe MLS, et c’est possible plus que jamais.

DANS L’ABRI
– Un Stade Olympique plein, c’est bien, mais ç’aurait été encore mieux si le toit avait été rétractable. C’était superbe…

– Belle surprise pour les joueurs de l’Impact cette semaine alors que l’argentin Andres Romero est de retour dans le giron de l’équipe pour profiter des séries avec ses coéquipiers. On l’avait presque oublié le Andres, mais il est toujours sous contrat avec l’équipe et sera de retour la saison prochaine. Il semble se plaire à Montréal, et l’équipe aurait définitivement eu besoin de lui cette saison.

On jase là… Oduro ou Romero sur votre XI partant? Si Andres était disponible…

– Jérémy Gagnon-Laparé est parti en essai en Ligue 1 française, et son temps avec l’Impact pourrait bien être révolu… D’autant plus que l’équipe vient d’offrir un contrat professionnel à Louis Béland-Goyette, milieu de terrain capitaine du FC Montréal cette saison. Une belle nouvelle, j’aime bien le LBG, qui est solide techniquement, intelligent dans son jeu et qui peut parfois être une menace offensive.

Rappelons que Louis avait signé un contrat pro avec l’Impact il y a deux ans, mais l’équipe avait précipité les choses et le contrat avait ensuite été annulé (sans qu’on en parle trop trop…)

– Je ne comprends toujours pas trop ce qu’est le #MannequinChallenge, mais celui de l’Impact est l’un des meilleurs que j’ai vu jusqu’à maintenant!

– C’est hier à Colombus qu’avait lieu le premier duel USA-Mexique en qualifications pour la prochaine Coupe du Monde. Je n’ai pas besoin de vous expliquer pourquoi ce duel avait une certaine saveur particulière… L’atmosphère était tendue, mais aucun débordement n’a eu lieu, heureusement. L’histoire étant ce qu’elle est, je vous laisse deviner qui a remporté le match…

– Drogba quittera fort probablement l’Impact et la MLS à la fin de cette saison, mais une autre vedette internationale serait sur le point de débarquer en Amérique.

– L’équipe de vedettes de la MLS, le LA Galaxy, s’est incliné en demi-finale en gardant l’un de ses meilleurs attaquants, Robbie Keane, sur le banc pour partir le match. Ce pourrait bien être la fin de l’association entre les deux, mais Keane désire rester en MLS… Le verra-t-on à Minnesota ou Atlanta en 2017?

– J’ai participé au dernier podcast du KAN Foot Club, mercredi dernier, avec Nilton Jorge et Fred Lopo. On y parle de l’élimination des Red Bulls, de la venue de Blerim Dzemaili et je me fais détruire dans un petit quiz sur le Toronto FC. Allez l’écouter!

N’hésitez pas à commenter et suivez-moi sur Twitter et Facebook.

Si vous ne l’avez pas encore fait, achetez-vous des billets pour le 22 novembre, ils s’envolent comme des petits pains chauds et vous ne voulez pas manquer ça!

ALLONS!

 

PLUS DE NOUVELLES