betgrw

Meilleurs joueurs U23 : la banque du Canadien classée au 9e rang de la LNH

Le relève du Canadien de Montréal est intéressante à plusieurs niveaux.

On sait à quel point le club est bien nanti en défense parce qu’on retrouve déjà plusieurs jeunes joueurs dans la formation de Martin St-Louis.

Et ça, c’est sans parler des jeunes qui sont à Laval ou dans les rangs mineurs actuellement. 

Mais à l’attaque, c’est un peu plus mince. Joshua Roy et Owen Beck sont vus comme de bons espoirs, et le fait que Filip Mesar domine la OHL présentement aide sa cote.

Chris Peters, un ancien employé de CBS Sports et ESPN qui se spécialise dans les espoirs, a évalué les joueurs âgés de 23 ans ou moins de chaque équipe (au début de la saison) et leur a attribué une note concernant leur talent et leur potentiel. 

Les joueurs sont classés dans les catégories suivantes : AAA (superstar), AA (élite), A (gardien de but partant, défenseur de la première paire, attaquant de première ligne), B (gardien de la LNH, défenseur du top 4, attaquant du top 6) ou C (gardien de but suppléant, défenseur de profondeur, attaquant de 3e ou 4e trio). 

Ça ressemble à ceci, chez le Canadien :

  1. Cole Caufield (AA)
  2. Kaiden Guhle (B)
  3. Juraj Slafkovsky (B)
  4. David Reinbacher (B)
  5. Joshua Roy (B)
  6. Lane Hutson (B)
  7. Kirby Dach (B)
  8. Owen Beck (B)
  9. Logan Mailloux (B)

Cole Caufield est le seul à avoir une meilleure note que « B ». La liste a de quoi faire jaser, comme celle de Craig Button, lui qui a oublié de mettre Kaiden Guhle parmi les 50 meilleurs joueurs / espoirs de 23 ans et monis.

Il est intéressant de noter que Jacob Fowler et Filip Mesar ne sont pas du groupe…

Et il est aussi intéressant de noter que Kriby Dach se retrouve au 7e rang du classement de Chris Peters. 

Pourtant, Dach a fait ses preuves dans la Ligue nationale, contrairement à David Reinbacher ou Joshua Roy. Bref.

L’important pour l’organisation du Canadien est de trouver un moyen pour que ces joueurs-là se développent à leur meilleur. D’ici deux ou trois ans, le but sera de tous les voir briller dans la LNH, même si certains d’entre eux pourraient se retrouver sous d’autres cieux à ce moment-là.

Ils ne pourront peut-être pas tous évoluer pour le Canadien parce qu’il n’y a pas 39 places dans un alignement de la LNH. Mais si c’est bien le cas, au final…

On comprendra que le Canadien a bien repêché dans les dernières années, ce qui n’a pas toujours été le cas depuis vingt ans.

PLUS DE NOUVELLES