Martin St-Louis a tenu à souligner le grand geste altruiste du journaliste Pat Hickey

Hier, on a appris que le journaliste Pat Hickey avait accepté de prendre sa retraite en tant que journaliste du sport qui couvre les activités du Canadien de Montréal. Pourquoi?

Parce qu’au journal The Gazette, il y a des coupures. Et pour éviter qu’un plus jeune journaliste ne perde son emploi, le vétéran (qui n’était pas visé par les coupures) a choisi d’annoncer sa retraite.

Wow. Vraiment.

Hier, il était donc à son poste puisque sa retraite sera effective dans cinq semaines seulement. Il a donc, parmi la confrérie des journalistes, été accueilli comme il se doit.

Mais il est important de mentionner que Martin St-Louis a aussi entendu parler de ce que le vétéran a fait pour sauver l’emploi d’un jeune. Et clairement, l’entraîneur du CH a été très touché par le geste.

Et ça a paru en conférence de presse.

J’ai beaucoup de respect pour la façon dont tu te retires.

Tu sais quoi, il nous reste cinq semaines. Assure-toi de poser toutes les questions que tu veux. – Martin St-Louis à Pat Hickey

Les journalistes du beat ont laissé Hickey poser la dernière question hier après le match. Ça a provoqué un éclat de rire quand il a annoncé qu’il n’avait rien à demander, ceci dit.

Mais qu’à cela ne tienne, le pilote du CH est allé lui serrer la pince.

Peu importe le métier, voir un vétéran de la sorte devancer sa retraite pour sauver un emploi (alors qu’il n’était pas obligé de le faire) est la preuve qu’on parle d’un grand homme.

Ça me semble être le genre de geste qui parle à Martin St-Louis.

 

Afficher cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par chantalmachabee (@chantalmachabee)

Après tout, avec le Canadien, il aime les joueurs « qui prennent soin de l’équipe » et il est important d’avoir des vétérans qui acceptent de « planter des arbres en sachant qu’ils ne pourront jamais s’asseoir à l’ombre de ceux-ci » pour le bien collectif.

Je ne serais pas surpris d’apprendre que le vétéran journaliste a été pris en exemple dans le vestiaire du CH.

PLUS DE NOUVELLES