Mario Tremblay a « ramassé » Jeff Petry hier soir à l’Antichambre

Jeff Petry a soulevé un tôlé mardi soir en affirmant que son équipe n’avait pas de structure apparente et que les gars ne semblaient pas jouer les uns pour les autres. Plusieurs ont soutenu qu’il cherchait à se sortir de Montréal en agissant de la sorte.

Ça lui a valu une rencontre avec un membre de la direction de l’équipe (Jeff Gorton?)… tout simplement parce ce que ce qu’il venait de faire ne se faisait pas.

Dominique Ducharme s’est quant à lui assuré de régler ça derrière les portes closes, semble-t-il.

Le gros problème avec tout ça, c’est que Jeff Petry est un adjoint au capitaine, qu’il touche un salaire annuel moyen de 6,25 millions $ et qu’il n’avait que deux petites mentions d’aide en 26 rencontres avant hier soir.

Et disons qu’il n’offre pas du jeu très inspiré depuis le début de la saison…

On était en droit de s’attendre à toute une performance de la part du défenseur américain lors de son prochain match, soit celui d’hier au Centre Bell. Quand tu te permets de sortir ainsi publiquement, tu dois backer tes dires, non?

Malheureusement, Jeff Petry n’a pas livré la marchandise encore une fois. Il a terminé la rencontre à moins-2, il a commis trois revirements, il n’a obtenu aucun tir au but et il a distribué une petite mise en échec… tout ça en 21:29 de temps de jeu.

Ce n’est donc pas un hasard si trois défenseurs (Chiarot, Romanov et Savard) ont été plus utilisés que Petry face aux Flyers.

Mario Tremblay ne s’est pas gêné pour ramasser Petry après la rencontre à l’Antichambre (RDS). Sa manchette (Petry poursuit sur la lancée) était déjà plutôt assassine… mais les mots de l’ancien joueur et entraîneur du Tricolore ont résonné encore plus fort.

« Petry a été le pire défenseur du Canadien ce soir […] Quand il a ouvert sa grande trappe l’autre soir à Pittsburgh, puis qu’il a blâmé le coach pour le manque de structure, bien ce soir, ce n’était pas un manque de structure. Ce soir, c’était un manque d’exécution de la part de Jeff Petry. » – Mario Tremblay

Ce n’était pas fini…

« Quand tu ouvres ta grand’ yeule comme ça, normalement, il faut que tu montres du courage. Puis tu rebondis avant une grande performance […] Même maudite affaire! » – Mario Tremblay

Oui, l’avenir de Petry semble se dessiner de plus en plus loin de Montréal…

TVA Sports a quand à lui/elle écrit un texte pour ramasser Petry… signé Agence QMI. On ne saura pas qui a eu le courage de critiquer le jeu de Petry chez Québecor.

PLUS DE NOUVELLES