Marc Bergevin n’a pas fait d’erreur, mais deux (gros) besoins n’ont pas été comblés

Marc Bergevin a été fidèle à ses habitudes hier, alors que le marché des joueurs autonomes s’est ouvert.

Il n’a pas offert de contrats qui, à priori, peuvent déjà être qualifiés de potentiellement mauvais.

Il n’a pas signé de contrats qui viendront à coup sûr hypothéquer l’équipe dans quelques années.

En fait, il a signé de bons contrats, comme il le fait presque toujours.

David Savard (défenseur, 30 ans, 4 ans, cap hit de 3,5 millions $)
Oui, Savard a ralenti quelque peu au cours des dernières années, mais il était probablement la meilleure option (à prix abordable) pour replacer Shea Weber, qui a possiblement joué son dernier match dans le show.

(Crédit: NHL.com/capture d’écran)

Mike Hoffman (ailier gauche, 31 ans, 3 ans, cap hit de 4,5 millions $)
Hoffman est un ailier qui viendra illico presto remplacer Tomas Tatar (qui recevait 4,8 millions $ par année de la part du Canadien) dans la formation. Hoffman est un spécialise du power play qui devra toutefois être jumelé à un bon joueur de centre défensif pour ne pas nuire à forces égales.

Cédric Paquette, Chris Wideman, Jean-Sébastien Dea et Louie Delpedio se veulent des signatures mineures de profondeur. Ces joueurs aideront tous l’organisation à leur façon, mais de manière limitée.

Bref, Marc Bergevin a ajouté quelques bons morceaux à son organisation et ce, sans se mettre dans le trouble financièrement/comptablement parlant.

Le problème, par contre, c’est que les ajouts n’équivalent pas les pertes.

Le résultat net, il est toujours négatif ce matin.

Le Canadien 2021-22 aura un visage (très) différent du Canadien 2020-21.

Pour l’instant, on doit faire des plans sans Shea Weber, Phillip Danault, Tomas Tatar, Corey Perry, Eric Staal, Jon Merrill et Erik Gustafsson. Dans le cas des deux derniers, ça va aller…

Mais l’arrivée de Savard, Paquette, Hoffman et compagnie ne parviendront pas à éponger la perte de ton capitaine, ton premier centre et quelques bons attaquants.

Jake Evans est un bon joueur de centre. Marc Bergevin a confié hier qu’il allait beaucoup miser sur lui… mais il n’est pas encore prêt à prendre toutes les minutes de Phillip Danault. D’autant plus qu’on ne sait pas dans quel état de santé il se trouve exactement right now. Il a subi plusieurs commotions cérébrales.

Jesperi Kotkaniemi nous a-t-il montré hors de toute doute au cours des derniers mois qu’il était prêt à devenir un joueur de centre top six dans la LNH?

Est-ce que le retour de Jonathan Drouin suffira à tout équilibrer? Il aidera, c’est clair… mais ça ne suffira probablement pas. La version du Canadien que nous verrons à la mi-octobre sera moins bonne que celle qui a été éliminée face au Lightning.

Et comme la division Atlantique sera puissante – le Lightning a remporté la Coupe et les Bruins, Panthers et Maple Leafs se sont tous améliorés -, faire les séries ne sera pas chose facile. Surtout si Carey Price doit rater quelques semaines d’activités…

Je veux bien croire qu’il faut un jour faire de la place aux jeunes… mais Kotkaniemi, Suzuki et Romanov avaient déjà leur place. Est-ce que monter Ryan Poehling ou Mattias Norlinder est justifiable présentement? Est-ce qu’ils sont prêts? Est-ce qu’il chausseront les patins que l’on aimerait les voir chausser?

Tout le monde aura vieilli d’un an la saison prochaine. Le problème, c’est que le CH comptera sur plus de joueurs qui ont régressé en raison de leur âge avancé que de joueurs qui pris de l’expérience et progressé vers leur peak. C’est un fait.

Le Canadien possède à eu près un million $ de lousse sous le plafond salarial ce matin. Il doit aussi mettre sous contrat Artturi Lehkonen et Jesperi Kotkaniemi, tous deux RFA.

Marc Bergevin ira donc piger dans le 7,86 millions $ de Shea Weber, montant qu’il pourra dépasser au-dessus du plafond la saison prochaine (et les subséquentes). Il ne lui restera plus beaucoup d’argent après ça, par contre…

Donc, on oublie la grosse signature ou la méga transaction. Si Marc Bergevin fait quelque chose, ce sera un petit move.

Comme signer Corey Perry par exemple…

Ou échanger Jonathan Drouin et un choix/espoir en retour de Christian Dvorak

Le problème, c’est que deux besoins importants ne sont pas comblés actuellement chez le Canadien.

1. La ligne de centre est redevenu mince… comme c’est le cas trop souvent depuis une vingtaine d’années. Danault n’a pas été remplacé et Suzuki/Kotkaniemi/Evans/Paquette, ce n’est pas assez pour aspirer aux grands honneurs. Est-ce qu’Eric Staal reviendra?

Hoffman – Suzuki – Caufield
Toffoli – Kotkaniemi – Anderson
Drouin – Evans – Gallagher
Lehkonen – Paquette – Armia

Byron


2. Il manque toujours un bon puck-moving defenseman derrière. Est-ce que la tumulte suivant la sélection de Logan Mailloux a forcé le Canadien à abandonner le projet Tony DeAngelo? Au niveau purement hockey, DeAngelo aurait fait la job à un cap hit de 1 million $. Mais comment aurait-il été reçu dans le vestiaire? Et dans la population?

Petry – Edmundson
Savard – Chiarot
Kulak – Romanov

Wideman

Le Canadien vient d’atteindre la grande finale de la Coupe Stanley et présentement, ses chances de rater les séries sont plus grandes que ses probabilités d’y participer la saison prochaine. La division Atlantique risque d’être la plus forte de la LNH.

Après avoir vécu tant de beaux moments entre mai et juillet 2021, le partisan du Canadien pourrait trouver la prochaine saison un peu plus longue et un peu moins excitante. Pas que le CH sera mauvais… mais il risque d’être moins bon et évoluera dans une division où la compétition sera féroce.

Espérons que Marc Bergevin nous réserve une petite surprise d’ici l’ouverture de la prochaine campagne.

PLUS DE NOUVELLES