Marc Bergevin et Geoff Molson ne se parlent plus aussi souvent qu’avant

Au cours des derniers jours, Marc Bergevin a effectué une tournée médiatique. Le DG du Canadien a notamment parlé à Pierre LeBrun, affirmant que sa relation avec Geoff Molson était bonne.

Dans les faits, il a affirmé qu’il discutait avec son patron « pratiquement tous les jours ».

Chez le commun des mortels, ça n’a pas sonné de cloche. Après tout, s’ils se parlent souvent, c’est possiblement un bon signe, n’est-ce pas? Ou du moins, ce n’est pas un vilain signe.

Mais quand on a travaillé chez le Canadien, on peut avoir une perspective qui est différente. C’est notamment le cas de Stéphane Waite, qui a longtemps été l’entraîneur des gardiens du club.

Il a aussi lu les propos de Bergevin et le bout sur la fréquence des discussions entre les deux hommes l’a frappé. Pourquoi?

Parce qu’avant, Bergevin et Molson ne se parlaient pas « pratiquement tous les jours » comme le DG l’a dit en entrevue. Ils se parlaient tous les jours.

Cela fait en sorte que Waite est en mesure de dénoter un changement de ton entre les deux hommes.

Forcément, on sait que cela peut vouloir dire qu’il y a un certain froid entre les deux hommes, ce qui serait attribuable à la situation contractuelle de Marc Bergevin.

Rappelons que ce dernier n’a pas de contrat en vue de l’an prochain, est pressenti pour quitter et n’a pas d’offre sur la table pour le convaincre de rester. Plusieurs pensent que la seule chose qui garde Bergevin en poste, c’est le fait que son successeur n’a pas été trouvé – ou convaincu – encore.

À ce sujet, notons que Waite n’en veut pas à Bergevin, qui l’a congédié, et il affirme que peu importe ce qui l’attend, Bergevin saura retomber sur ses pattes.

En rafale

– Je n’irais pas le chercher, si j’étais un DG de la LNH.

– Enfin.

– Les dessous de la pub de McDo.

– Excellente question.

– Intéressant.

– Jake Allen sur Carey Price.

PLUS DE NOUVELLES