« Marc Bergevin devra au moins tester la valeur de Carey Price sur le marché, cet été » – Stu Cowan | En rafale

Cette semaine, Stu Cowan (The Gazette) et Eric Engels (Sportsnet) étaient les 2 invités d’Adam Susser, au Hockey Inside/Out Show.

Il a bien évidemment été question du changement d’entraîneur. Engels a amené un bon point : Claude Julien a toujours été reconnu (à Boston, surtout) comme un coach qui fait confiance en ses vétérans. Indirectement, il a souvent été critiqué pour ne pas assez donner de lousse à ses jeunes joueurs. Espérons que tout ne reposera pas sur les épaules de Tomas Plekanec d’ici la fin de la saison et que Julien saura faire confiance aux Young Guns du CH. Mike Babcock a récemment admis qu’il avait dû changer cette vieille mentalité pour espérer connaître du succès avec les jeunes joueurs talentueux des Maple Leafs.

Engels a confié que c’était normal, étant donné son jeu et son attitude, que Galchenyuk n’ait toughé que 2 périodes au centre du 1er trio. Ceci dit, Engels n’explique QUE par ce qui se passe sur la patinoire cette démotion. Pour l’instant, ce ne serait qu’une question de confiance selon Engels (et Cowan). Et, lorsque cette confiance sera revenue, il saura rendre les joueurs autour de lui meilleurs (ce qu’il ne fait pas depuis son arrivée dans la LNH).

Engels et Cowan ont confié (ce que je pense aussi) : P.K. Subban aurait fort probablement été échangé même si Claude Julien avait été l’entraîneur (et non Michel Therrien). L’issue était avec les joueurs, pas avec le coach. Et la saison de misère de l’an dernier aura eu raison de lui. #Scapegoat

Je l’ai souvent répété, Marc Bergevin n’a PAS choisi entre Michel Therrien et P.K. Subban. C’était plus complexe que ça…

Pour terminer, les 2 panelistes ont jasé de la possibilité de voir Carey Price être échangé.

Engels a réfuté complètement cette possibilité, mentionnant que Price deviendra plutôt le plus haut salarié de l’histoire, chez les gardiens de la LNH… Et le plus haut salarié de l’histoire du Canadien!

Ça veut dire plus que 9 millions $ par année pour 8 ans, ça… #PKSubban

Engels, qui va jusqu’à parler de 10 à 12 millions $ par année pour le grand leader qu’est Price, a indiqué que la seule façon de le voir quitter Montréal, c’est s’il le souhaite lui-même… S’il demande à quitter ou s’il refuse de signer une prolongation de contrat après son contrat actuel.

Hum… C’est justement ça la crainte, Eric! Personne ne doute de la volonté du CH concernant l’avenir de son gardien de but #1. C’est l’intérêt réel de Price et de sa famille quant à ce futur qui soulève les questions…

Et Cowan? Il croit que Marc Bergevin devrait au minimum regarder durant l’été ce qu’il pourrait avoir en retour de Carey Price, au cas où…

Il est clair que pour bien faire son travail, Bergevin ferait mieux de bien faire ses devoirs. Et connaître la valeur de l’un de tes actifs doit faire partie de faire tes devoirs.

Au final, Cowan et Engels sont persuadés que Price n’acceptera aucun discount pour rester à Montréal. Si jamais il accepte un discount, ce sera pour jouer dans l’Ouest ou dans un marché moins traditionnel…

Ouf… Ça va coûter cher en ta*! What’s your call, Marc?

En rafale
– Soit l’agent de Greg Pateryn n’est VRAIMENT pas au courant de se qui passe alentour de son client, soit il joue (très mal) la cassette… Allez savoir! #2eOptionSelonMoi

– Carey Price a beau avoir connu une série noire, il reste l’un des meilleurs gardiens à 5 contre 5 depuis le début de la saison.

– Sachez que selon Jeff Fillion et ses amis, je suis un blogueur qui n’a pas de sens de l’humour et vous êtes, pour la plupart, des fefans qui prennent des antidépresseurs. [Audio]

À force de semer une sorte de graines, il faut s’attendre à récolter le fruit ou le légume qu’il y a sur l’enveloppe, Jeff… À force de constamment vouloir provoquer des réactions, faut pas se surprendre d’avoir toutes sortes de réactions, tsé!

PLUS DE NOUVELLES