Marc Bergevin a soulevé la possibilité de prendre sa retraite si le CH gagne la coupe

Le Canadien de Montréal disputera le premier match de la finale de la coupe Stanley demain soir face au puissant Lightning de Tampa Bay. Notons que Joël Armia ne fera pas le voyage avec l’équipe, lui qui doit se mesurer au protocole de la COVID-19 de la LNH. 

Les Montréalais auront l’occasion de soulever le précieux trophée pour la toute première fois depuis 1993, cette édition qui a su marquer l’imaginaire d’une tonne de partisans. Et ça, ça ne passe pas inaperçu aux yeux de Marc Bergevin :

« Je pourrai prendre ma retraite après ». 

Évidemment, c’est ce qui ressort dans les commentaires qu’a faits le directeur général du Canadien, plus tôt ce matin. On avait déjà entendu que l’option de prendre sa retraite était de mise si jamais son club venait à remporter une coupe Stanley, d’ailleurs.

La question à se poser est la suivante : est-ce pour cette raison qu’il n’a pas voulu signer de prolongation de contrat, pour l’instant? Rappelons que l’actuel contrat du directeur général des Canadiens se termine au terme de la saison 2021-2022.

Les acquisitions de Tyler Toffoli, Josh Anderson, Jake Allen, Joel Edmundson, Corey Perry, Eric Staal et Erik Gustafsson font en sorte que le CH est une équipe bien différente des dernières années et elle l’a bien prouvé au cours de son parcours en séries éliminatoires. Cela dit, Bergevin aura le choix : s’il veut poursuivre sur ses succès avec le CH, la porte lui sera toujours grande ouverte. Et cette porte sera aussi ouverte aux quatre coins de la ligue, si jamais il aura envie d’aller voir ailleurs.

Mais, s’il décide que c’est assez après avoir vu son équipe gagner les grands honneurs, ce sera sa décision.

PLUS DE NOUVELLES