Marc Bergevin doit se tourner vers trois joueurs précis

Puisque Sebastian Aho ne joindra pas les rangs du Canadien et que plusieurs options sur le marché de l’autonomie ne sont plus accessibles, Marc Bergevin doit édifier un vrai plan B. Un plan qui, cette fois-ci, devra fonctionner puisque la Sainte-Flanelle se doit de colmater au moins une brèche importante. Un attaquant dynamique pour le top-6? Un défenseur gaucher apte à bien rouler le disque sur le flanc gauche de Shea Weber?

Peu importe, pour satisfaire la soif de vaincre des amateurs, il devra leur donner un petit biscuit, et jusqu’ici, les gens attendent toujours cette gâterie. Ça se passera certes par voie de transaction, du moins, pour un « gros » coup… Plusieurs candidats dans la vitrine de certaines formations pourrait amplement combler un espace primordial chez le Canadien de Montréal.

Voici quelques joueurs qui rempliraient un rôle important à Montréal. TVA Sports en a étalé sept, mais moi, j’ai opté pour trois parmi ceux-ci.

Chris Kreider : le joueur de puissance des Rangers de New York semble bien en place devant la vitrine, malgré que cette équipe vise un retour en séries. Son nom circule depuis un moment déjà et le style de jeu qu’il préconise cadre parfaitement avec le nouveau Canadien. Il patine comme le vent, il est puissant et il peut la mettre dedans. Il a 28 ans, il a inscrit 28 filets en 2018-19, son ajout améliorait aussitôt le portrait actuel du Canadien. À 4.625 millions de dollars pour la prochaine année (UFA en 2020), n’est-ce pas un prix respectable?


Shayne Gostisbehere : voilà le brigadier que ça prend pour relancer l’attaque à cinq et pour ainsi prendre un rôle capital à la gauche de Shea Weber. Un salaire moyen de 4.5 millions de dollars jusqu’en 2023, c’est une bonne affaire pour un joueur qui a récolté respectivement 37, 65 et 39 points lors des trois dernières campagnes. Défensivement, il est erratique, mais en jouant avec le capitaine, cette lacune sera moins visible. D’autant plus que les Flyers semblent vouloir s’en départir.

Nikita Gusev : lui, il demeure intrigant. Il a dominé chez le SKA au sein de la KHL et on dit de lui que son ajout serait aussi puissant que celle d’un Alexander Radulov ou même d’un Alex Kovalev. Jusqu’à quel point cette donnée deviendra véridique? On disait aussi de belles choses au sujet de Vadim Shipachyov lorsqu’il est débarqué en Amérique. Le gars demande toujours bien « juste » 4 millions de dollars, ce qui serait un risque intéressant.

Go, Marc, go!

N’oubliez pas que Berg a le bassin d’espoirs et de choix pour mettre le grappin sur l’un de ses joueurs.

PLUS DE NOUVELLES