Marc-André Fleury pourrait être un membre de l’Avalanche sous peu

Lorsqu’il a été échangé aux Blackhawks l’été dernier, Marc-André Fleury a songé à prendre sa retraite, plutôt qu’à jouer la dernière année de son contrat.

Il a finalement décidé de déménager à Chicago et de porter l’uniforme des Hawks.

Quelques mois plus tard, le voilà au cœur de mille et une rumeurs de transaction. Il faut dire que les Blackhawks (16-21-7) occupent ce matin le septième rang (sur huit) dans la Division Centrale et qu’ils n’ont que 0,4 % de probabilités de faire les séries cette année.

Normal donc de voir un éventuel agent libre sans restriction faire l’objet de plusieurs rumeurs d’échange…

Selon les dernières informations en provenance de l’Illinois, Fleury ne sera échangé que s’il souhaite l’être. Les Blackhawks n’ont pas l’intention de le faire ch*er.

Et selon les plus récentes informations sur lesquelles j’ai pu mettre la main en jasant avec certains membres du milieu durant le weekend, Fleury souhaiterait bel et bien être échangé. Il aimerait VRAIMENT avoir la chance de remporter une dernière Coupe Stanley.

Avec qui aurait-il ces meilleures chances-là?

Probablement avec l’Avalanche (32-8-3), qui occupe présentement le sommet du classement de la LNH.

Et devinez quoi…

Selon de très bonnes sources directement impliquées le monde du hockey, l’Avalanche et les Blackhawks seraient actuellement engagés dans des pourparlers concernant une transaction qui enverrait Fleury à Denver. Ce n’est pas fait encore, me dit-on, mais les deux clans pourraient bel et bien en venir à une entente.

Puisque l’Avalanche n’a pas beaucoup d’espace sous le plafond salarial, on pourrait toutefois devoir attendre au deadline (21 mars) avant de voir une telle transaction se concrétiser. Et il faudrait trouver un moyen de tout faire « fitter » ça sous le plafond salarial. 

L’Avalanche compte actuellement sur Darcy Kuemper et Pavel Francouz devant le filet. Les deux – tout comme Fleury – seront joueurs autonomes à la fin de la campagne. Ils connaissent tous les deux une bonne saison dans l’ensemble.

(Crédit: NHL.com)

L’un d’eux pourrait-il prendre la route de Chicago dans la transaction?

Fleury, 37 ans, touche un salaire de 6 millions $ cette saison, mais il compte pour 7 millions $ (cap hit) sur la masse salariale de son équipe. Il possède une clause de non-échange (10 équipes).

Il affiche de relativement bonnes statistiques lorsqu’on se rappelle qu’il joue pour l’un des dernières équipes dans l’Ouest : 2,88 et .909. Et il a de l’expérience à en revendre!

Les Capitals feraient aussi partie des équipes qui se seraient informées quant au prix à payer pour faire l’acquisition de Fleury selon mes sources.

Plusieurs rumeurs parlent d’une éventuelle retraite dès l’été prochain dans le cas de Fleury.

Rappel : son épouse s’est dite heureuse de se trouver aux États-Unis et non au Canada la semaine dernière. Pas mal sûr que les rumeurs impliquant des équipes canadiennes – notamment les Oilers et les Maple Leafs – ne se matérialiseront pas.

PLUS DE NOUVELLES