Marc-André Fleury devrait terminer la saison à Vegas

Depuis le début de la saison, Marc-André Fleury est tout simplement en feu. Il accorde peu de buts, a la meilleure moyenne de buts accordés (1.38) de la LNH et est souvent devant le but des siens.

Bref, il est le gardien #1.

Évidemment, pour les Knights, c’est une bonne nouvelle. Dans une optique d’équipe, le but du jeu est de gagner des matchs. Et c’est précisément de que Flower, qui est sans doute le meilleur coéquipier du monde, leur permet de faire.

Est-ce que sa valeur sur le marché des transactions est en hausse? La réponse est oui.

Mais est-ce que cela veut dire que les Knights vont l’échanger? Pas forcément.

Oui, les Knights veulent sortir son salaire des livres comptables. Oui, il est de plus en plus facile à échanger parce qu’il joue très bien et parce qu’une équipe qui va le chercher doit logiquement lui verser moins d’argent en bout de ligne que si elle avait fait son acquisition cet automne.

Mais s’il a pris de la valeur (il avait en fait une valeur négative puisque personne ne voulait de son contrat de sept millions de dollars qui vient à échéance dans environ 18 mois) pour les autres équipes, il en a pris pour les Knights.

Cette année, on voit bien que d’avoir deux gardiens, ça paye. Tout peut arriver : passage à vide, blessure, COVID-19, etc.

C’est pourquoi, si on se fie à Elliotte Friedman, les Knights ne seraient pas sur le point de vouloir l’envoyer sous d’autres cieux. Pour l’instant, il est à Vegas pour rester.

Ce qu’il faut noter, c’est le fait que Fleury est un grand compétiteur. Ce n’est pas parce qu’il est gentil avec Lehner et qu’il dit les bonnes choses devant les médias qu’il ne veut pas tout faire pour gagner sa place au soleil.

Selon Friedman, cela a pu jouer contre lui dans l’opinion publique. Ceci dit, Fleury a toujours tout tenté pour gagner.

Rappelons que les Knights, fraîchement débarqués dans la LNH, sont exempts du repêchage d’expansion. Ils ne reçoivent pas leur part des frais d’admission du Kraken et ne sont donc pas sujets à perdre un joueur puisqu’ils sont arrivés trop tard dans la ligue.

Il n’y aura donc pas de débat à savoir comment ne pas le perdre gratuitement puisqu’il semble évident (sur papier, du moins) que les Knights auraient protégé Robin Lehner.

Rappelons aussi que Marc-André Fleury aimerait sans doute finir sa carrière chez les Penguins, là où tout a commencé. Le DG qui était là de manière intérimaire a d’ailleurs tenté de mettre la main sur ses services.

PLUS DE NOUVELLES