L’Impact accède aux séries pour la première fois depuis 2016

L’Impact devait gagner son match contre DC United pour accéder aux séries éliminatoires parmi les 10 meilleures équipes de l’Est de la MLS.

Disons qu’avec une nulle ou une défaite, c’était un peu plus compliqué – quoique pas impossible. Or, on visait la victoire pour ne pas trop se casser la tête. 

En vue de ce dernier match de la saison régulière, Thierry Henry a inséré Anthony Jackson-Hamel dans l’alignement partant, tout en écartant Luis Binks au profit de Corrales et Camacho. Les réactions étaient assez mitigées, avant la rencontre. Binks est considéré comme le meilleur joueur défensif de l’Impact… 

DC United a amorcé le match en prenant l’avance à la 8e minute, gracieuseté d’une tête de Donovan Pines.

Moins de cinq minutes plus tard, Bojan Krkic inscrit son quatrième filet de la saison pour créer l’égalité.

Romell Quioto passe ensuite bien près de donner les devants aux siens, mais rate le filet de peu. Quelle chance de marquer…

À la 33e minute, DC réplique toutefois afin de reprendre les devants avant la demie. C’est encore une fois une tête qui a raison de l’Impact, cette fois-ci provenant d’Ola Kamara sur un corner.

Clément Diop se démarque dans ce match, et il le fait notamment à la 51e minute. Le gardien de l’Impact se dresse tel un mur pour éviter un but qui aurait pu faire très mal à Montréal.

La remontée n’est donc pas terminée. Victor Wanyama rédirige le ballon avec sa tête alors qu’il est assez loin du filet adverse, mais ça paie : égalité 2-2.

Déjà là, les chances de l’Impact de participer aux séries sont meilleures qu’elles ne l’étaient. 

En toute fin de match, le meilleur marqueur de l’Impact Romell Quioto s’échappe et récupère une passe parfaite. Il ne rate pas une telle occasion, cette fois-ci, et offre les devants (et par conséquent, la victoire) à son club.

Prochain défi : le match de barrage. Tout comme le Canadien, l’Impact est avantagé par la pandémie (la MLS a inclus les équipes #9 et #10 pour la première fois) et peut se considérer une équipe des séries pour la première fois depuis 2016.

Par la peau des fesses, comme on dit.

PLUS DE NOUVELLES