Les Tchèques ont eu peur d’Alexander Romanov

La République tchèque a évidemment ouvert ce Championnat mondial des moins de 20 ans, en direct de chez elle, face à l’équipe de la Russie d’Alexander Romanov. Disons que l’ambiance était folle, les partisans étaient prêts à accueillir leur équipe avec brio. Dès le premier but de leurs favoris, ils étaient en liesse et bondissaient très haut dans les airs.

Il y a eu plusieurs séquences à retenir en lever de rideau, comme les deux filets rapides des Tchèques grâce à un Yaroslav Askarov qui semblait très nerveux à l’amorce de ce duel épique.

Le coup accidentel (ou NON) qu’a reçu Jakub Lauko en zone neutre a également marqué l’histoire de cette joute. L’espoir des Bruins de Boston, et ancien membre des Huskies de Rouyn-Noranda, est donc sorti sur une jambe après seulement une minute d’écoulée.

Sa blessure pourrait être sérieuse, ce qui ferait en sorte qu’il pourrait n’avoir joué que six secondes pendant ce tournoi. C’est triste. Très triste.

Mais, celui que tout le monde contemplait pendant ce duel était Alexander Romanov, qui porte une lettre sur son chandail. Le Russe, qui a connu un tournoi fracassant l’an passé, n’a pas tardé à s’imposer avec un solide coup d’épaule dès le début de la rencontre.

Il en imposait tellement, que les Tchèques ne voulaient pas passer dans son couloir en entrée de zone.

OK. Les Tchèques ont inscrit deux buts hâtivement, mais la puissante attaque des Russes n’a pas tardé à niveler le pointage avant même la fin du premier tiers. Vasili Podkolzin, un espoir de haut niveau des Canucks, s’est servi de son tir vif pour installer le pointage à 2-2.

Sur ce but, Romanov a récolté une mention d’aide.

Lors du deuxième vingt, l’indiscipline et un gardien chancelant a fait mal à la Russie et cette nation a vu Jan Jenik inscrire son second but de la rencontre. Évidemment, ce filet a été marqué en avantage numérique… Ça coûte cher l’indiscipline, encore plus lorsqu’un gardien n’est pas dans de bonnes dispositions.

Le gardien au TRÈS GRAND potentiel en vue du prochain encan de la LNH, Yaroslav Askarov, que plusieurs voient sortir parmi le top-10, a été remplacé par Amir Miftakhov devant la cage de la Russie lors de la troisième période. La pression l’a certes étouffé, malheureusement.

Pour les intéressés, Alexander Romanov a été le joueur le plus utilisé du côté de la Russie avec un temps de jeu de près de 24 minutes.

Au final, les Tchèques, dans cette joute du groupe B, ont remporté les honneurs du match 4-3. Une excellente première prestation… à « domicile ». Par contre, ils peuvent dire merci aux joueurs russes, et l’indiscipline de ceux-ci.

PLUS DE NOUVELLES