Les succès actuels du Lightning témoignent d’un travail de construction d’équipe phénoménal

Hier soir, le Lightning de Tampa Bay a finalement mis le dernier clou dans le cercueil des Islanders pour se mériter une place en finale de la Coupe Stanley, une première depuis 2014-15.

Évidemment, ce n’est pas si lointain, mais pour une équipe aussi talentueuse, ils se devaient d’y retourner rapidement.

Franchement, quand on regarde l’alignement du Lightning, c’est absolument ahurissant de voir autant de joueurs aussi talentueux dans une même équipe.

Voici par exemple les trios de l’équipe hier soir :

Oh oui, si vous aviez oublié, un certain Steven Stamkos est toujours membre de l’alignement, mais est tenu à l’écart en raison d’une blessure.

Parlant de Stamkos, je suis tombé sur ce texte d’Arpon Basu qui est un must pour bien comprendre à quel point l’équipe est tissée serrée.

Je ne sais pas pour vous, mais selon moi, la grande majorité de ces joueurs pourraient facilement se tailler une place dans l’alignement du Canadien.

Et, pour la plupart, ils auraient facilement pu!

En effet, quelque chose d’absolument frappant quand on analyse cette équipe, c’est de voir à quel point l’état-major de l’équipe a su trouver de gros noms, et ce, à des très petits prix.

Tyler Johnson et Yanni Gourde, deux joueurs très importants aux succès de l’équipe, n’ont jamais été repêchés et ont été signés très jeunes comme agents libres.

Nikita Kucherov et Brayden Point, les catalyseurs de l’attaque, des choix de deuxième et de troisième ronde respectivement.

Ondrej Palat, un autre joueur très talentueux, n’a été repêché qu’en septième ronde.

Et finalement, leurs deux meilleurs défenseurs droits, Kevin Shattenkirk et Zach Bogosian, ont été signés à des montants très faibles après avoir été rachetés par leurs équipes précédentes.

Ça démontre le travail absolument colossal effectué par Steve Yzerman et Julien BriseBois pour construire cette « machine de hockey » qui semble tellement bien huilée.

Les Stars ont un défi colossal devant eux, une équipe qui s’est construite avec des choix au repêchage, des joueurs qui ont profité de leur nouvelle chance dans la ligue et, dans le cas de joueurs comme Mikhail Sergachev, Blake Coleman et Barclay Goodrow, des échanges pour combler les petits besoins du noyau.

Ça sera tout un défi de reproduire ceci pour les autres franchises dans les années à venir, mais qui sait? Quelques bons coups peuvent transformer des équipes..

PLUS DE NOUVELLES