Les Stars n’ont pas perdu de temps avec les propos racistes d’un employé

Une vague de racisme est tombée lors des dernières semaines et celle-ci se poursuit ici et là sur la sphère, dont du côté de Dallas, où les Stars ont limogé un employé qui a tenu ce type de propos. Cet employé en question aurait tenu un tel dialogue via les réseaux sociaux et à la suite d’une réunion du personnel afin d’étudier son cas, il a été limogé. Cette nouvelle a été livrée par un journaliste attitré aux Stars de Dallas, Scott Bell (Dallas News).

Cet employé du nom d’Alex Kleuser s’est trouvé bien drôle en comparant les Chinois à des écureuils sur les réseaux sociaux, et ça n’a pas passé du tout au conseil puisqu’il s’est fait pointer la porte assez « fast ». D’autant plus que les Stars de Dallas ne niaisent pas trop trop lorsqu’une telle situation se présente et ils l’ont démontré en renvoyant sans équivoque Jim Montgomery pour son comportement inadéquat (boisson) au préalable.

Le message de Kleuser s’est promené sur les réseaux, donc plusieurs personnes l’ont aperçu et certaines de celles-ci ne se sont pas gênées pour contacter les Stars en envoyant une capture d’écran des paroles de Kleuser. Sans tarder, un porte-parole des Stars a souligné que le concepteur d’effets visuels pour l’équipe de hockey a été remercié automatiquement (après avoir vu les preuves) : « La déclaration de cette personne ne représente pas la culture et les valeurs du club. En tant que tel, cet employé ne fait plus partie de l’organisation. »

Kleuser a évidemment refusé de commenter cette situation, lui qui a écrit la chose suivante à propos des Chinois : « Lorsque vous tirez sur un écureuil, il arrête celui-ci et l’empêche également de se reproduire pour créer plus d’écureuils année après année. Ces écureuils sont comme les Chinois, ils continuent de venir. Il ne suffit pas qu’une ou deux personnes leur tirent dessus, nous devons tous faire notre part pour faire la différence. »

Honnêtement, ça n’a aucun rapport… et cet homme mérite ce qui lui est arrivé.

PLUS DE NOUVELLES