Les Sabres de Buffalo font vraiment les choses bizarrement

Vous ai-je déjà dit que j’ai apprécié l’organisation des Sabres de Buffalo à l’époque où celle-ci comptait sur Chris Drury, Daniel Brière, Ryan Miller et l’as des tirs bloqués, Jay McKee? Cette franchise a perdu toutes ses plumes depuis ces moments un peu plus glorieux et, malheureusement, elle continue de faire les choses bizarrement, qui n’ont aucun sens aux yeux de ben du monde.

Personnellement, je trouve tout simplement que les Sabres de Buffalo, qui ont récemment passé la vadrouille, ne font pas les choses comme les autres. On dirait qu’ils se motivent à être différents et sortir du champ gauche chaque fois qu’ils annoncent une « nouvelle ». Par exemple, ils viennent de nommer un recruteur professionnel comme directeur du recrutement amateur et le directeur du département des statistiques avancées a été nommé assistant au directeur du recrutement. C’est donc ça la reconstruction/réorganisation des Sabres de Buffalo…

Jeremiah Crowe et Jason Nightingale sont donc les chanceux qui ont reçu des promotions au lieu de se faire gentiment remercier.

Ah, pis ce n’est pas tout. Si jamais vous étiez confinés loin des médias lors des dix derniers jours, sachez (ou rappelez-vous pour certains) que la concession a congédié pas moins de 22 individus, dont un par erreur et qu’elle a nommé un employé du secteur administratif comme directeur général de la formation. Disons que c’est ça que nous qualifions d’une « nouvelle approche ». Imaginez à quel point les joueurs doivent se questionner et trouver tout ce scénario broche à foin.

Non, mais… mettez-vous dans les sous-vêtements de Jack Eichel, par exemple, et vous verrez à quel point ce n’est pas confortable. Le capitaine des Sabres examine ça de près et il doit certes se demander ce qui se passe au sein de cette organisation un tantinet désorientée. On dirait qu’elle est incapable de retrouver son Nord, ce qui en pousse plusieurs à quitter ou à vouloir quitter.

PLUS DE NOUVELLES