Les plombiers sont convoités sur le marché des joueurs autonomes

On commence à être habitué de se moquer du la manie du CH qui  revendique l’importance d’avoir une bonne attitude. Prioriser l’attitude au talent, c’est pousser la note…

Par contre, chercher à obtenir des leaders ainsi que des joueurs ayant du caractère est tout à fait normal. Année après année, grand nombre d’équipes mettent les bouchées doubles afin d’acquérir des joueurs de soutien.

La cuvée 2018 fait honneur à cette règle. Jay Beagle, un attaquant menant par l’exemple, aurait été extrêmement  convoité. Il semblerait que finalement, il s’établira à Vancouver.

Les Canucks souhaitent greffer du caractère à leur alignement à tout prix, ce qui les a menés à faire la cour à l’un des derniers bagarreurs du circuit, Ryan Reaves.

Selon Elliotte Friedman, Reaves aurait visité Vancouver, New York et Calgary au cours des derniers jours…

Pour finalement réaliser que le gazon n’y était pas plus vert qu’à Las Vegas!

Généralement, ce ne sont que les joueurs vedettes qui visitent les villes des équipes qui s’intéressent à leurs services. Il est tout de même curieux de constater que Ryan Reaves ait bénéficié de ce traitement…

À Montréal, l’employé de soutien qui semble le plus intéresser le Canadien est Antoine Roussel. Il ne faudrait cependant pas prendre pour acquis qu’il s’amènera à Montréal, puisque les Blackhawks de Chicago tenteraient également de faire sa signature.

Le patineur le plus populaire du lot semble toutefois être Patrick Maroon, un attaquant plus talentueux que les joueurs énumérés ci-haut.

Même si ces joueurs sont tous intéressants, les directeurs généraux devront demeurer raisonnable dans leurs propositions contractuelles à leur endroit. Surpayer les joueur de soutien est une erreur classique du premier juillet…

PLUS DE NOUVELLES