Les Oilers font l’acquisition de Michael Cammalleri

Les Oilers semblaient destinés à une saison incroyable.

Le verbe »sembler » est très important dans une phrase, alors qu’il est employé pour exprimer l’incertitude.

La troupe de Todd McLellan n’a remporté que 6 rencontres, s’inclinant à 11 reprises au courant des 17 premiers matchs de l’équipe. Ils se positionnent maintenant dans l’avant-dernier siège de l’Association de l’Ouest, une chute effroyable si l’on considère leurs exploits de l’an dernier.

Peter Chiarelli se devait absolument de secouer son équipe, et c’est exactement ce qu’il a fait ce soir en faisant l’acquisition du vétéran et ancien du Canadien, Michael Cammalleri.

En retour, les Oilers ont accepté de céder Jussi Jokinen, qui a connu un début de saison à l’image de son équipe, médiocre.

Analyse et verdict

À première vue, lorsqu’on réalise que Cammalleri a inscrit son nom à la feuille de pointage à sept reprises et que Jokinen n’a été crédité que d’une passe, il est facile de critiquer l’échange.

Toutefois, il est important de préciser que 4 de ses 7 points ont été inscrits dans une seule partie (contre le Canadien) et que deux autres l’ont été contre les Maple Leafs. C’est donc dire qu’il n’a obtenu de points que dans 3 matchs sur 15, ce qui est nettement insuffisant. Sa contribution a été peu respectable lors des autres joutes disputées.

L’apport défensif de Jokinen combiné avec ses talents en possession de rondelle est un pari honnête à prendre pour les Kings, tandis que les Oilers ont raison de s’essayer avec Cammalleri, qui produit généralement à un rythme d’un point par deux matchs. L’ancien du Tricolore pourrait également régler certaines lacunes au sein de l’avantage numérique de l’équipe, le 24e de la LNH.

Aucun gagnant ne peut être déclaré à ce point-ci, alors que seul le futur rapproché nous dira qui aura eu le meilleur.

PLUS DE NOUVELLES