Les membre d’Équipe Canada Junior confinés

Si vous pensiez que la COVID-19 avait fini de mettre des bâtons dans les roues de nos événements sportifs, vous vous mettiez un doigt dans l’œil. À quelques semaines à peine du lancement du Championnat du monde de hockey junior (à Edmonton), l’équipe canadienne au grand complet doit s’isoler pour une période de 14 jours.

Les joueurs, entraîneurs et autres membres du personnel qui sont présentement au camp de sélection de l’équipe doivent se confiner en vertu des règlements instauré par l’Alberta. C’est que deux joueurs ont reçu des tests positifs à la COVID-19 lundi.

Que pourra faire l’équipe en attendant? Pratiquement rien. Évidemment, aucun accès à une patinoire ne sera autorisé. Les réunions avec les entraîneurs se feront par internet et les entraînements (si on peut les appeler comme ça) auront lieu dans les chambres.

Parlez-moi d’une mauvaise nouvelle! Et imaginez comment la situation doit être frustrante pour André Tourigny et ses partenaires, qui sont en train d’essayer de construire la meilleure équipe possible pour aller au front contre l’élite mondiale. Parions qu’un ou deux Sherwoods ont été fracassés depuis que la décision a été annoncée.

Le tournoi doit débuter (comme chaque année) le 26 décembre au Rogers Place d’Edmonton, domicile des Oilers dans la Ligue nationale. Si la situation devait continuer de se détériorer, pourrait-on renoncer à la présentation de la classique?

À ce sujet, Grant McCagg rappelle à tous que la LNH avait également déclaré quelques cas à l’arrivée de joueurs dans ses bulles l’été dernier, mais que la situation s’était replacée par la suite.

En espérant qu’on ne doive pas se priver de ce spectacle, sans quoi le temps des fêtes pourrait être bien long. J’aime bien regarder Netflix en famille, mais du 26 décembre au 5 janvier, chez moi, c’est hockey.

PLUS DE NOUVELLES