Les cellulaires seront-ils bannis des vestiaires professionnels? | Zack Kassian démontre qu’il est plus serein | En rafale

On dit souvent que Michel Therrien n’est pas le maître de la communication, mais dans le monde d’aujourd’hui, la nouvelle génération (sans généraliser) est moins en mesure de communiquer en personne. Par exemple, cette génération n’a aucune difficulté à communiquer virtuellement via les réseaux sociaux.

Si nous ramenons ça au sport professionnel, c’est facile de comprendre les entraîneurs, les directeurs généraux, les dirigeants et les joueurs plus vieux de reprocher aux plus jeunes leur amour pour leur appareil mobile. Certains joueurs passent beaucoup de temps là-dessus même s’ils sont dans le vestiaire, ce qui peut créer certaines distractions. Ce qui empêche également l’équipe d’être soudée comme elle le devrait.

Même moi, lorsque je suis dans la chambre de hockey, avec mes boys de ligue de garage, je suis souvent sur mon cell, ce qui empêche un certain lien avec eux. Si moi je m’en suis rendu compte la saison dernière et que j’ai passé le message à mes boys, j’imagine que certains vétérans ont fait de même avec certains de leurs coéquipiers.

Dans l’article publié sur le site SI.com, on souligne que l’ancien directeur général des Sénateurs d’Ottawa, Bryan Murray, était frustré de ce genre de phénomène.

« You get on the bus after a game and look back, and all you see are guys on their cellphones. Whether they’re calling their agent or a guy on another team, I don’t know. It may be to their wife, but more than likely to somebody else. Sometimes it’s about getting too much ice time, but most of the time it’s about not getting enough ice time or some other issue. »

Installer une chimie d’équipe à travers 25 joueurs, ce n’est pas facile à la base. Donc imaginez si une dizaine d’eux passent leur temps sur leur cellulaire, ça n’aide en rien la cause afin de se rallier. D’ailleurs, à ce sujet, j’adore cette quote :

« The mid-1970s Boston Red Sox became known for the very unsociable slogan, « 25 Guys, 25 Cabs. » But too often today, the older-generation player or manager say, the slogan could be: « 25 Guys, 25 BlackBerries. »

L’ancien joueur de la LNH, Rob Blake, mentionne que dans le hockey d’aujourd’hui, lorsque tu rentres dans les vestiaires, il y a plusieurs boys qui sont sur leur cellulaire ou ont des écouteurs dans les oreilles. Vous essayerez de communiquer avec un ami qui est en train de texter, c’est gossant en maudit parce qu’il ne vous écoute pas du tout.

Ça peut même détruire des couples cette maladie… 

Plusieurs joueurs sont très actifs sur les réseaux sociaux et je crois sincèrement que certains dirigeants interdiront les cellulaires dans un avenir approché. Je connais une entreprise où j’ai travaillé à l’époque qui le fait. Chaque employé doit déposer son cellulaire dans une pochette lorsqu’il traverse la bâtisse.

Est-ce que Michel Therrien, Marc Bergevin ou Geoff Molson interdira les cellulaires dans son vestiaire? Je ne serais pas surpris!

En rafale
– On dirait que Zack Kassian a retrouvé la paix intérieure et son amour pour le hockey. Maintenant, ses priorités seront de manger, dormir et jouer au hockey.

– Mine de rien, les Leafs sont accotés.

https://twitter.com/generalfanager/status/757659960314564608

– William Carrier, Émile Poirier, Hunter Shinkaruk, Ryan Hartman, Anthony Mantha, Jonathan-Ismael Diaby, Ryan Pulock et Kerby Rychel seraient accessibles pour le repêchage d’expansion? [25Stanley]

Rappel : La LNH présentera des matchs sur Twitter? [TVASports]

– On est sincèrement content pour toi, Jacques!

PLUS DE NOUVELLES