Les 30 pensées d’Elliotte Friedman : Patrick Roy, Steven Stamkos et Nazem Kadri | La LNH pour Joël Bouchard? | En rafale

Salut, chers amis et chères amies!

Fidèle à son habitude, le grand Elliotte Friedman nous offre ses 30 pensées (30 Thoughts) des derniers jours et je vais vous traduire les bouts principaux de cette petite rubrique très charmante.

Friedman entame ses pensées en nous jasant du Roy Patrick et de sa relation houleuse avec Matt Duchene. Je vous rappelle qu’avant que Roy écorche Duchene via la place publique, son nom avait circulé dans les coulisses. Si Roy demeure derrière le banc en vue de la saison prochaine, c’est possible qu’il tente de bouger Matt Duchene, mais rien ne semble urgent. En retour, l’Avalanche demandera possiblement un brigadier d’une certaine renommée.

Friedman nous fait replonger dans le passé lorsqu’il jase de l’état de santé de Steven Stamkos. Il nous rappelle que lors des Jeux olympiques de 2014, Stamkos avait dû déclarer forfait à cause d’une blessure à la jambe. Cette fois-ci, un caillot de sang est venu compromettre ses séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Cette blessure pourrait aussi compromettre sa signature ou non avec l’organisation de Tampa ou même lui coûter quelques sous dollars cet été. Souhaitons-lui de guérir rapidement afin qu’il puisse revenir lors de la danse du printemps.

Est-ce que Steve Yzerman finira par ramener Jonathan Drouin au sein du Lightning de Tampa Bay? Comme le stipule Friedman, ce dossier est nébuleux et Jonathan Drouin a subi une (autre) blessure au bas du corps. Malgré cela, un rappel n’est pas impossible.

Selon moi, cette blessure est mineure et Drouin pourrait apparaître chez le Lightning ce printemps.

J’ai bien apprécié la section où il jase de Nazem Kadri. Avec toutes les frasques qu’il a faites cette saison, en plus de son talent d’acteur, est-ce qu’il pourrait rencontrer le département de sécurité de la Ligue nationale avec les Maple Leafs de Toronto ou son agent?

Kadri sera agent libre sans restriction à partir du 1er juillet. Est-ce que Ti-Lou lui proposera seulement un contrat d’un an ou il décidera d’octroyer un contrat à long terme à un joueur qui aura une cible sur le dos lors du lancement de la prochaine saison? Ce n’est pas d’hier que l’on se demande si Kadri « fit » vraiment, à Toronto…

Prolongation
– Friedman a glissé le nom d’Alexander Radulov à l’intérieur d’un point et il parle du fit avec Patrick Roy et le Colorado, mais il mentionne également que plusieurs organisations sont intéressées à ses services.

– Selon Friedman, le trophée Masterton devrait revenir à Jaromir Jagr, mais Joe Thornton est très haut sur sa liste. Un peu comme Jagr, Thornton s’entraîne comme un mongol et personne de l’entourage des Sharks se serait surpris de le voir jouer encore plusieurs années. Thornton pourrait-il terminer sa carrière en Suisse (sa conjointe est originaire de là) au lieu de la terminer dans la LNH?

Juste comme ça, contrairement à bien des spécialistes en début de saison, Thornton savait que ses Sharks seraient très compétitifs surtout avec les ajouts de Joel Ward, Martin Jones et Paul Martin.

– Puisque Pavel Datsyuk envisage la possibilité de se diriger vers la Russie dès la saison prochaine, Friedman pense qu’il y aura une ovation monstre (juste pour lui) lors du dernier match des Red Wings de Detroit à leur domicile, mercredi (face aux Flyers).

– Parlant des Wings, Larkin, Athanasiou et Mantha sont les trois derniers joueurs de 22 ans ou moins à avoir joué avec les Wings, dans une même saison, depuis la campagne 2001-2002.

– Drew Doughty avoue son désir d’empocher le trophée Norris. Alors qu’avec la saison décevante qu’ont offerte les Sénateurs d’Ottawa, Erik Karlsson ne semble pas penser au Norris, lui. Toutefois, avec sa campagne ahurissante, c’est difficile de l’écarter de cette liste.

En rafale
– Vous savez que je gravite un peu au sein de la LHJMQ et j’aimerais en profiter pour vous souligner que selon certains de mes camarades bien positionnés à travers cette ligue, il serait pratiquement impossible d’apercevoir Joël Bouchard derrière le banc des IceCaps. Bouchard est plus du genre à patienter le retour des Nordiques (Quebecor).

Perso, j’ai l’impression que Bouchard quittera son poste avec l’Armada (à court terme) seulement si une équipe comme le Canadien lui offrait le poste en arrière du banc. C’est l’Armada, les Nordiques ou la LNH, rien de moins!

– Voici une autre preuve (ou d’autres statistiques) qui démontre que P.K. Subban est un pion indispensable pour le Canadien de Montréal :

On jase là, Price est le leader du club, mais P.K. est celui qui donne un peu de saveur à cette organisation.

– Je vous rappelle que pendant sa convalescence, Carey Price prête son temps à la communauté de Kahnawake. [TVASports]

– Du côté de l’Ouest, plusieurs formations entameront la valse du printemps sans cerbère numéro un clairement identifié. Pour moi, c’est une donnée importante lorsque les matchs sont sans lendemain. [TSLH]

– Est-ce que Ryan McDonagh pourrait rater le lancement de ce fameux tournoi printanier à cause d’une blessure à la main droite?

– Selon vous, qui devrait empocher le trophée Jack Adams entre Barry Trotz et Gerard Gallant? Le choix n’est clairement pas évident, je dois l’avouer!

– Marc Methot, qui est très amoché, et Mark Stone, qui a possiblement subi une commotion cérébrale, ne seront pas du prochain match des Sénateurs face aux puissants Penguins. [LP]

– Erik Gudbranson, des Panthers, a été renvoyé chez lui afin d’être évalué pour un coup à la tête qu’il a reçu. [SS]

– Je trouve ça toujours cool lorsqu’un enfant signe un contrat d’une journée avec une concession de la Ligue nationale. [NHL]

– Le vétéran, Patrik Elias, effectuera un retour au jeu ce soir alors que les Devils batailleront contre les Sabres de Buffalo.

– Grâce à des parents qui lui ont appris à être humble, à être respectueux et à prendre soin des gens, Aaron Ekblad parvient à garder la tête froide. [TVASports]

– Viktor Loov et Nikita Soshnikov ont été retournés chez les Marlies de Toronto. [PPPL]

– L’ancien joueur étoile de la Ligue nationale, devenu joueurnaliste, Jeremy Roenick, ne semble pas apprécier les moments romantiques. [TVASports]

PLUS DE NOUVELLES