betgrw

L’échange Pierre-Luc Dubois a persuadé Hellebuyck et Scheifele de rester à Winnipeg

L’an dernier, on sentait que les joueurs n’étaient pas très heureux de la situation à Winnipeg. L’équipe avait fait les séries de justesse, mais avait évidemment été éliminée par la meilleure équipe de l’Ouest, les Golden Knights.

On se demandait même si des gars comme Mark Scheifele et Connor Hellebuyck allaient rester avec les Jets. Les deux allaient devenir des agents libres après cette saison. Finalement, les deux ont signé un contrat en même temps le 9 octobre. En fait, les médias sociaux de l’équipe n’ont même pas eu besoin de faire deux publications distinctes.

Pourquoi ces deux signatures ont été annoncées si soudainement? La transaction de Pierre-Luc Dubois, qui a eu lieu quelques mois auparavant, aurait pesé dans la balance.

En marge de l’événement des Étoiles, l’entraîneur de la formation Rick Bowness a avoué que la transaction a amené de la stabilité au sein de la formation. Les joueurs acquis en retour (Gabriel Vilardi, Rasmus Kapari et Alex Iafallo) ont tous leur rôle.

Selon l’entraîneur, le retour obtenu en échange du Québécois a fait partie des éléments qui ont convaincu Hellebuyck et Scheifele de rester au Manitoba.

Et aujourd’hui, les deux doivent être très heureux de la situation. Winnipeg est au troisième rang de la section centrale, à seulement deux points de l’Avalanche et du premier rang.

Pendant ce temps à Los Angeles… c’est un peu moins rose. Les Kings sont en séries, mais ils ne sont qu’au premier rang des équipes repêchées.

Pire encore, leur entraîneur-chef Todd McLellan a été remercié plus tôt dans la journée.

Et PLD ne connaît pas le début de saison espéré…

Ouch.

(Crédit: hockeydb )

En plus de la transaction Dubois, le rachat du contrat de Blake Wheeler a été un élément important dans la décision des deux vedettes des Jets de rester avec le club.

C’est ce qu’on peut lire dans l’article de TVA Sports à ce sujet.

Bref, les Jets sont en bonne position pour faire un bon bout de chemin en séries. Après tout, ils n’ont pas acquis Sean Monahan pour rien. Au grand plaisir du gardien et centre numéro un, entre autres, qui ne sont d’ailleurs pas étrangers aux succès de l’organisation.

En rafale

– Ouch.

– The boys.

– The boys x2.

– Du bonbon.

– Avec le premier choix au total du repêchage 2034, le Canadien de Montréal est fier de sélectionner…

PLUS DE NOUVELLES