Le tournant de la saison du Rocket a été créé par Joël Bouchard

Anthony Marcotte était de passage au nouveau podcast Le Sportif du salon afin de dialoguer de « son » équipe, le Rocket de Laval. Les deux individus ont rapidement sauté, à pieds joints, dans le vif du sujet : est-ce que les activités de la Ligue américaine reprendront afin de conclure la campagne 2019-20? Selon la voix du Rocket, c’est impossible que les activités de cette ligue reprennent cette année et même pour 2020-21, ce sera très complexe, surtout si les joutes doivent être disputées à huis clos.

Est-ce que cette ligue pourrait être en danger? Est-ce que la LNH pourrait créer, à l’instar de la NFL, une équipe de pratique? On est très loin d’être là, mais le point a été soulevé.

Cela dit, Marcotte a indiqué qu’il croyait de plus en plus aux chances du Rocket de Laval (de participer aux séries) avant cette pause de la Covid-19. L’équipe guidée par Joël Bouchard jouait son meilleur hockey de la saison et le retour potentiel des Hudon, Evans, Ouellet et Alzner donnait encore plus d’espoir aux amateurs. Marcotte est convaincu que ce groupe aurait fait les séries… ce qui aurait été une première depuis 2018 et une seconde fois en huit printemps.

Mais quel a été le tournant de cette campagne? Après un voyage atroce, où l’équipe a récolté cinq revers, le tournant s’est amorcé lorsque Joël Bouchard a envoyé deux vétérans dans les gradins, soit Riley Barber et Phil Varone. Les deux vétérans de la Ligue américaine avaient une influence négative dans le vestiaire et ils n’adhéraient pas au plan de Bouchard. Selon les dires de Marcotte, Bouchard était fort probablement prêt à sacrifier des points au compteur pour les sortir de l’environnement. Au final, ç’a purifié l’air et l’équipe s’est mise à performer davantage à la suite de leur départ officiel vers d’autres cieux.

On peut se demander si les deux vétérans n’étaient pas frustrés à cause de certaines promesses non tenues par Marc Bergevin et le Canadien… #OnJase

Cette décision a rallié les troupes, et cet événement démontre l’influence ainsi que la qualité de pédagogue qu’est Joël Bouchard. Aux yeux de Marcotte (et des miens), Bouchard méritait certes de se retrouver parmi les candidats pour le titre d’entraîneur-chef de l’année.

L’animateur et son invité se sont tournés vers Charles Hudon, où Marcotte a été très élogieux à son égard : il avait une attitude exemplaire et il était un rouage important pour le Rocket. Il avait beaucoup de mordant et n’abandonnait pas sur aucune rondelle. Il avait même une attitude de petite peste, surtout contre Toronto. Marcotte lui souhaite la meilleure des chances, et il est persuadé que son agent essaiera de lui trouver un autre départ dans la LNH, même s’il y a de fortes rumeurs qui l’envoient déjà vers la KHL.

En terminant, Anthony Marcotte croit que Ryan Poehling n’aura pas de place parmi les 12 attaquants chez le Canadien l’an prochain : êtes-vous d’accord avec lui?

PLUS DE NOUVELLES