Le sort du Canadien n’est pas seulement entre les mains de Marc Bergevin

Le repêchage de la Ligue nationale est dans trois semaines… déjà. Tous les directeurs généraux, les recruteurs et les spécialistes en la matière dorment peu d’heures afin de bien dessiner le plan qui sera mis à exécution les 22 et 23 juin du côté de Dallas. Au Texas, Marc Bergevin attendra le choix des Hurricanes de la Caroline avec impatience puisque le choix de Timmins et lui, le troisième au total, déprendra de la sélection des Canes.

Mais pour qui optera Don Waddell?

Une chose est certifiée Mike Bossy jusqu’à présent : Rasmus Dahlin deviendra un membre des Sabres de Buffalo.

Cela dit, Waddell est appuyé par l’excellent Tony MacDonald, le directeur du recrutement des Canes, qui a réussi plusieurs bons coups lors des dernières années, dont Sebastian Aho. Par contre, n’écartons pas Rick Dudley, qui a passé beaucoup de temps à parcourir les espoirs pendant son séjour à Montréal. Il connaît la poutine, le bonhomme. D’ailleurs, Dudley est un grand partisan du Russe Andrei Svechnikov, donc les Canes pourraient opter pour celui-ci. Ce qui serait une « bonne » nouvelle pour le Canadien, non?

Les autres espoirs ciblés sont sans aucun doute Filip Zadina et Brady Tkachuk, qui d’autres? À Montréal, on semble pencher vers Zadina. Du moins, les partisans et le principal intéressé semblent convaincus que c’est lui qu’a besoin le Canadien de Montréal. En Caroline, c’est un attaquant qui sera ciblé au premier tour puisque la brigade défensive a un futur très rayonnant.

Au sujet de Zadina, n’oubliez pas une chose : l’organisation des Canes pourrait le sélectionner afin de le réunir à son chum Martin Necas. Puis, pour ce qui est du jeune Tkachuk, Waddell a déjà dirigé le paternel à l’époque. Donc, au final, il n’y a absolument rien de clair dans le plan des Hurricanes, du moins, publiquement. Le Canadien réussira-t-il à mettre son plan A à exécution, ou devra-t-il se tourner vers son plan B? Tout dépend des Hurricanes!

PLUS DE NOUVELLES