Le Rocket laisse aller une avance et s’incline en prolongation

Le Rocket de Laval reprenait l’action après avoir profité du weekend pour se reposer. Le club école du Canadien affrontait le Moose du Manitoba pour la première fois de la saison. Il s’agissait également du premier de quatre duels entre les deux équipes cette saison. Les Lavallois se sont avoués vaincus face à leurs adversaires, une deuxième défaite cette année. 3-2 la marque finale en prolongation.

Le duel s’est amorcé sur une drôle de séquence, alors que Jesse Ylonen a marqué dans son propre but en essayant d’envoyer la rondelle derrière son filet. Le gardien Vasili Demchenko, qui disputait un premier match dans la Ligue américaine, a été surpris sur le jeu, ce qui est comprenable. Le Russe a réussi 22 arrêts dans la défaite.

Heureusement, le Rocket n’allait pas se laisser abattre par une telle bourde. Corey Schueneman a ramené tout le monde à la case départ en touchant la cible dans une deuxième rencontre consécutive.

L’attaquant Arsen Khisamutdinov choix de sixième ronde du Tricolore en 2019, a récolté son premier point dans la Ligue américaine sur le jeu.

La troupe de Joël Bouchard a pris les devants pour la première fois de la rencontre avec 1:09 à faire au deuxième vingt. Le jeune Ylonen a fait pardonner son erreur de début de rencontre en remettant la rondelle au défenseur Otto Leskinen, qui a fait vibrer les cordages pour la première fois de la campagne. Beau heads-up play d’Ylonen.

Si les buts en fin de période ont le don de jeter une douche d’eau froide sur l’adversaire, c’est également le cas de ceux inscrits en début d’engagement. 15 secondes à peine après le début de la troisième période, le Moose faisait 2-2, gracieuseté de l’attaquant recrue Jeff Malott.

C’est finalement le talentueux défenseur Ville Heinola qui a inscrit le but de la victoire en prolongation. Le Moose évoluait avec l’avantage d’un homme sur la patinoire, puisque Kevin Lynch a été envoyé au cachot dans les derniers instants de la troisième période.

PLUS DE NOUVELLES